Burkina-Paix-Promotion

Burkina/Tolérance: la ministre en charge des droits humains salue le bon exemple des populations du Centre-Nord

Ouagadougou, 23 sept. 2020 (AIB) – La ministre en charge des Droits humains et de la Promotion civique, Maminata Ouattara a salué lundi, le bon exemple de paix et de tolérance des populations de la région du Centre-Nord, pour la promotion de la cohésion sociale au Burkina.

Nous sommes venus transmettre un message de paix et de tolérance à l’endroit, d’une part, des peuples burkinabè et d’autre part, des communautés hôtes», a déclaré la ministre en charge des Droits humains Maminata Ouattara.

Selon elle, le choix porté sur la localité de Kaya se justifie par le fait que la région du Centre-nord ait donné et continue de donner l’exemple de tolérance et d’hospitalité, à travers l’accueil et l’assistance aux personnes déplacées internes.

La ministre Ouattara s’exprimait avant-hier lundi à Kaya, chef-lieu de la région du Centre-Nord, une localité située à environ une centaine de Kms au Nord-est de Ouagadougou, à l’occasion de la commémoration internationale des Journées internationale de la paix et de la tolérance (JIPT).

A la date du 25 mars 2020, le Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR) a dénombré 838548 Personnes déplacées internes (PDI) qui ont fui les attaques terroristes au Burkina Faso.

La première responsable du département des Droits humains et de la Promotion civique a aussi félicité l’esprit de solidarité des populations hôtes de la «cité des cuirs» envers les PDI de ladite localité.

«Les JIPT permettent d’engager tous les Burkinabè à l’identification d’une nation éprise de paix qui s’appuie sur les valeurs sociales historiques et le respect des droits», a-t-elle soutenu.

Maminata Ouattara a précisé que la rencontre de 2020 placée sous le thème « Prévention de la stigmatisation et du repli identitaire des communautés : quelle synergie d’actions en faveur de la cohésion sociale et du vivre-ensemble harmonieux» visait à sensibiliser les populations au danger de la violence.

La ministre a enfin noté que la célébration des JIPT de la paix et de la tolérance constitue une tribune d’échanges sur les nouvelles perspectives à développer afin de renforcer les acquis déjà engrangés au Burkina Faso.

Agence d’information du Burkina

NO/ak                                                                      

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here