Burkina-Politique-Elections-Soupçons

Burkina : L’opposition dénonce l’utilisation des fonds d’appui aux femmes à des fins électoralistes

Ouagadougou 22 sept. 2020 (AIB)- L’opposition burkinabé a accusé mardi, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, parti au pouvoir) d’utiliser les Fonds d’appui aux femmes et le programme d’aide Covid-19 à des fins électoralistes, afin de permettre à leurs militants d’acquérir des cartes d’électeurs pour les consultations électorales du 22 novembre au Burkina.

«Nous soupçonnons que des militants du MPP utilisent le programme d’aide Covid-19 et les Fonds d’appui aux femmes à des fins électorales», a affirmé le président du Parti des militants pour le peuple (PMP), Abdoulaye Arba.

Pour M. Arba, il est parvenu à l’Opposition politique que des individus proches du pouvoir collectionnent des cartes d’électeurs auprès des femmes, en promesse d’aide.

Le patron du PMP s’exprimait mardi à Ouagadougou, au cours de l’hebdomadaire point de presse du Chef de file de l’opposition politique (CFOP). Au cours de la rencontre avec les journalistes, Abdoulaye Arba a été assisté de son homologue du Parti national des démocrates socialistes (PNDS) Yumali Lompo,

M. Arba a signalé que les localités du Burkina concernées par la « fraude » sont l’arrondissement n° 9 de la ville de Ouagadougou, la commune urbaine de Réo dans la province du Sanguié et celle rurale de Korsimoro dans la province du Sanmatenga.

«Collectionner des cartes d’électeurs, en échange de récompenses ou de promesses n’est rien d’autre que de la corruption électorale, sévèrement punie par nos lois», a- t-il confié.

Selon le président du PMP, le parti au pouvoir et ses alliés font recours à la corruption au regard de leur bilan «macabre» au Burkina Faso.

Il a, par ailleurs, exhorté l’ensemble des citoyens qui ont eu vent de ces pratiques dans leurs secteurs ou  leurs villages à contacter la Commission électorale nationale indépendante(CENI) pour qu’on mette fin à ces manœuvres illicites dans le pays.

«Nous serons très vigilants et sans pitié envers les individus qui s’adonnent à ces pratiques», a-t-il prévenu.

Agence d’information du Burkina

NO/ak

    

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here