Burkina-Education-Plan

Bientôt un nouveau référentiel pour relever les grands défis de l’éducation au Burkina

Ouagadougou, 21 sept. 2020 (AIB) – Le gouvernement burkinabè sera bientôt doté d’un nouveau référentiel  de cinq ans appelé Plan stratégique de développement de l’Education de base et de l’enseignement secondaire PSDEB), afin de relever les grands défis du ministère en charge de l’Education nationale.

«Un nouveau référentiel est en cours de rédaction pour le nouveau système éducatif qui va prendre en compte les nouveaux défis qui s’imposent à mon au département», a déclaré le ministre en charge de l’Education nationale, Stanislas Ouaro.

Selon lui, le Plan de développement stratégique de l’Education de base actuel prend fin en 2021 et son département décide de réfléchir sur un nouveau référentiel allant du 2021 au 2025 afin de relever les différents défis qui s’imposent au système éducatif.

M. Ouaro s’exprimait lundi à Ziniaré, une localité située à environ 35 km au nord-est de Ouagadougou, à l’ouverture des travaux d’un atelier de cadrage du plan stratégique de l’Education de base et de l’enseignement secondaire du secondaire.

«Nous avons entamé depuis un certain moment la rédaction d’un nouveau référentiel mais tenant compte des textes réglementaires encadrant la rédaction des référentiels de notre pays », a -t-il  indiqué.

 

Le ministre Ouaro a signalé que la crise sécuritaire a entraîné la fermeture de nombreux établissements scolaire tout comme la maladie à coronavirus et la fronde sociale qui ont engendré des conséquences néfastes pour le  système  éducatif  burkinabè.

«Aujourd’hui l’atelier qui nous réunit a pour objet d’examiner la note de simulation sur l’orientation financière que nous voulons donner au nouveau référentiel de l’éducation nationale», a-t-il ajouté.

Pour Stanislas Ouara, il sera question de la rencontre  de la mobilisation des ressources internes et de formulations des recommandations avec les différents acteurs de l’Education que sont l’administration publique, la société civile, le privé et les  partenaires et financiers.

A l’entendre, le futur plan stratégique tient compte de la nouvelle configuration du ministère en charge de l’Education et des nouveaux défis du moment.

Pr Ouaro a aussi noté que le nouveau programme qui a une durée de vie de cinq ans (2021-2025) s’inspirera des expériences de l’ancien plan de décennal qui a existé pendant dix ans pour obtenir de meilleurs résultats.

«Ce document nous permet d’être plus réaliste et de pouvoir orienter notre nouveau référentiel vers des nouveaux et des innovations qui tiennent de la réalité du système éducatif burkinabè», a-t-il conclu.

Agence d’information du Burkina

 NO/ak

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here