Burkina-Projet-création

Burkina : Une agence onusienne veut apporter son expertise pour la création d’une zone économique

Ouagadougou, 17 sept. 2020 AIB) – L’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI) a signalé jeudi, qu’elle apportera son expertise pour la création d’une zone économique et transfrontière qui aura un impact pour le Burkina Faso et l’ensemble de la sous-région.

«Nous avons échangé avec les autorités (Premier ministre, Ndlr) pour voir dans quelle mesure, nous pouvons apporter notre contribution et être impliqué dans la réalisation du projet qui aura un impact non seulement pour le Burkina Faso mais également des différents pays de la sous-région», a laissé entendre le représentant résident de l’ONUDI, Frédéric Nikièma, à sa sortie d’audience jeudi, avec le chef du gouvernement Christophe Dabiré.

Pour M. Nikièma, son institution a acquis des expériences dans certains pays de l’Afrique et du monde et c’est ce qui justifie les différentes propositions au Premier ministre pour accompagner l’opérationnalisation du projet.

Il a expliqué qu’en mars 2018, trois pays à savoir le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Mali se sont retrouvés à Sikasso (Mali) pour  la création  d’une zone économique transfrontière.

«C’est un projet qui vise à créer des opportunités d’investissements, des emplois et à assurer le développement économique des régions et de nos Etats», a-t-il indiqué.

Frédéric Nikièma a précisé qu’au-delà du Burkina Faso et des Etats impliqués,  d’autres acteurs comme l’UEMOA  interviennent dans la réalisation de la zone économique.

Selon lui, l’ONUDI mettra à disposition des gouvernants, des investisseurs, du secteur privé un certain nombre d’éléments très importants sur le plan technique, et financier afin de leur permettre de jouer un rôle dans l’aboutissement du projet.

A l’en croire, l’initiative sera soutenue aussi par la mobilisation des partenaires à travers des plans d’affaires et économiques.

L’ONUDI est une agence spécialisée de l’ONU dont la mission est d’aider au développement industriel de ses pays membres et de ceux sous-développés  par l’élaboration des politiques industrielles.

Agence d’information du Burkina

NO/ak

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here