Burkina-Mine-Relogement-Fonds

Burkina : La mine de Houndé prévoit reloger environ 1000 personnes impactées par ses activités

Ouagadougou, 18 sept. 2020 (AIB) – La mine d’or de Houndé, dans la province du Tuy, prévoit reloger environ 160 ménages comprenant au moins 1000 personnes impactées par ses activités, a appris l’AIB, au cours d’une caravane de presse.

La mine d’or de Houndé constitue la plus importante actuellement en exploitation au Burkina Faso

La mine de Houndé compte reloger environ 160 ménages comprenant au moins 1000 personnes, sur 144 parcelles d’au moins 400 m2 chacune sur un site appelé Yinabou a indiqué mardi à Houndé, le directeur adjoint en charge des relations avec les communautés de la mine, Towendé Ouédraogo.

M. Ouédraogo s’adressait à des journalistes burkinabè en visite à la mine de Houndé dans le cadre d’une caravane de presse organisée par le ministère en charge des Mines.

Selon M. Ouédraogo, sur les 144 parcelles, seront construits «au total 460 infrastructures composées de F1, F2, de cuisine, de latrines, de murs de clôtures».

«Cela va coûter à la mine, environ 1 milliard 100 millions de FCFA sans compter ce qui a été payé en termes de perte dans l’agriculture», a-t-il affirmé.

A ces infrastructures, il a ajouté la construction, d’«un château d’eau, trois forages, des espaces verts, des airs de jeux et des terrains de sport».

Selon Towendé Ouédraogo, les travaux seront réalisés avec du matériel local par huit entrepreneurs locaux et des ouvriers issus des communautés aux alentours.

«Nous sommes en discussion avec la mairie pour que chacune des parcelles bénéficie d’un permis urbain d’habiter. Le processus est déjà enclenché», a-t-il affirmé.

Le site de Yinabou est le troisième site de réinstallation construit par la mine dans la localité. Contrairement aux deux premiers, la mine a prévu des installations électriques dans les maisons et un système de drainage des eaux.

Outre le site de relogement, les journalistes caravaniers ont visité le site d’exploitation de la mine et l’usine où ils ont eu droit à un cours sur le processus de fabrication de l’or avec l’utilisation de produits chimiques.

La mine de Houndé, située dans la région des Hauts Bassins, fait partie du groupe Endeavour Mining qui exploite cinq mines au Burkina Faso et deux en Côte d’Ivoire.

Selon le représentant du directeur général, Alli Konseiga, le groupe Endeavour Mining est désormais le plus important producteur d’or au Burkina Faso, ainsi qu’en Afrique de l’Ouest et l’un des 15 plus importants producteurs d’or au monde.

La mine a récemment  procédé à l’extension de son permis d’exploitation suite à la découverte d’un nouveau gisement.

La secrétaire générale (SG) du ministère  en charge des Mines, Sétou Compaoré a rappelé que le groupe a «à peu près plus de 3000 employés au Burkina Faso et produit environ six tonnes d’or par an».

«Dans la commune minière de Houndé, le groupe à deux sociétés qui ont permis à la commune de bénéficier de grandes contributions au Fonds minier de développement local», a-t-elle affirmé.

Mme Compaoré s’est dit fier du groupe Endevour Mining qui, selon elle, a beaucoup investi dans la recherche.

Au cours de l’année 2020, la commune de Houndé a bénéficié respectivement de 189 millions de FCFA, de 747 millions de FCFA et d’un milliard 200 millions de FCFA, de la part des deux mines de la ville dans le cadre du Fonds minier de développement local.

Agence d’information du Burkina

WIS/ak

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here