Burkina Faso-Presse-Revue

Réconciliation nationale et politique en couverture des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 14 sept. 2020 (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce lundi abordent l’actualité relative à la politique et à la réconciliation nationale.

Sous le titre : «Réconciliation nationale : Des religieux mis à contribution», le quotidien national Sidwaya informe que le Haut conseil pour la réconciliation nationale (HCRUN) a organisé, vendredi dernier à Ouagadougou, une rencontre avec les autorités religieuses, notamment ceux des églises catholiques et protestantes.

Le même journal renseigne qu’à propos de la crise au sein de la communauté musulmane, «les acteurs enterrent la hache de guerre», à l’issue d’une rencontre avec le Médiateur du Faso, vendredi dernier.

A ce sujet, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso rapporte que les deux camps qui se disputent la présidence de l’association Communauté musulmane du Burkina Faso (CMBF) ont été reçus, le 11 septembre 2020, par le Médiateur du Faso, Saran Séré/Sérémé.

«Après cette rencontre, la crise semble être un vieux souvenir», écrit le journal qui s’empresse d’ajouter que «c’est ce qu’ont laissé entrevoir les parties au sortir de l’entretien».

C’est à juste titre que Aujourd’hui au Faso (Privé) plaque à sa Une : «Crise au sein de la communauté musulmane : la colombe de la paix a réuni les protagonistes», photo de famille à l’issue de la rencontre avec le médiateur, à l’appui.

De son côté, Le Pays, autre quotidien privé, cite les propos du président du HCRUN, Léandre Bassolé qui, se prononçant sur la réconciliation nationale, déclare ceci: «Nous fondons notre vision sur le triptyque vérité-justice-réparation».

En politique, le confrère renseigne que pour la présidentielle de novembre prochain, «l’UPR (Union pour la république) et le PPR (Parti du peuple républicain) veulent garantir la victoire de Roch Kaboré au 1er tour».

Pendant ce temps, Aujourd’hui au Faso revient sur la rencontre à Ouagadougou, des femmes du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, au pouvoir), titrant : «Les grandes électrices voteront Roch».

Sidwaya met exergue: «Insécurité au Centre-Nord: Le Premier ministre salue la résilience des populations», abordant la rencontre du Chef du gouvernement, Christophe Dabiré avec les forces vives de la région du Centre-Nord, tenue vendredi à Kaya.

Le même journal, dans son éditorial, parle de «la rentrée des défis», soulignant que l’heure de la reprise des activités a sonné pour le gouvernement.

L’éditorialiste de Sidwaya rappelle que l’exécutif burkinabè a effectué sa rentrée, le mercredi 9 septembre dernier, sous la présidence du chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré.

«L’intermède aura été des plus brefs. Cette année, rares sont les ministres qui ont pu s’accorder un bol d’air. Les questions d’actualité brûlante ont certainement contraint les ministres à revisiter les dossiers pour les trois prochains mois», commente-t-il.

Et de préciser que «la lutte contre le coronavirus avec son impact sur l’ensemble des secteurs socioéconomiques et la prise de mesures d’atténuation, les crises sécuritaire et humanitaire et l’organisation d’élections apaisées sont assurément les têtes d’affiches de cette actualité nationale».

Agence d’information du Burkina

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here