Burkina Faso-Presse-Revue

Inondations et football, en vedettes dans les journaux burkinabè

Ouagadougou, 11 sept. 2020 (AIB) – Les journaux burkinabè abordent, ce vendredi, l’actualité nationale marquée par l’installation du nouveau président de la Fédération burkinabè de football (FBF), Lazare Banssé sans oublier les récentes inondations dues aux pluies diluviennes.

Dans sa rubrique ‘’Pot-pourri’’, le quotidien privé Le Pays affiche : «Inondations au Burkina : 13 morts et 19 blessés enregistrés», précisant que l’information a été donnée à l’issue du Conseil des ministres tenu le mercredi 9 septembre 2020.

La question des inondations et leurs effets sont abordés dans la chronique du quotidien national Sidwaya qui titre : «La maison de mon voisin est tombé».

L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens burkinabè pour évoquer les prévisions météorologique et «mieux comprendre les contours de cette saison excédentaire», donne la parole à un expert Gilbert Sinini, chef de l’unité de prévision, protection météo de l’aéroport international de Ouagadougou.

Celui-ci affirme que «les fortes pluies ne sont pas responsable des inondations», soulignant que la vraie cause est «le manque d’assainissement des villes».

Le même journal, sous le titre : «Lazare Banssé de plain-pied sur le gazon», renseigne que le nouveau président de la Fédération burkinabè de football (FBF) a officiellement pris fonction, hier jeudi à travers une cérémonie de passation de charge.

A ce propos, Aujourd’hui au Faso met en exergue : «Passation de charge : Lazare Banssé aux commandes du navire battant pavillon FBF», tandis que Le Quotidien mentionne : «Lazare Banssé officiellement installé».

De son côté, Le Pays rapporte les propos du nouveau président de la FBF qui déclare : «Je travaillerai à taire les rancœurs et à apaiser les cœurs».

C’est à juste titre que Sidwaya fait observer qu’au cours de la cérémonie de passation de charge avec son prédécesseur Sita Sangaré, Lazare Banssé a prôné «le rassemblement et l’union» pour les quatre prochaines années.

Agence d’information du Burkina

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here