Burkina Faso-Presse-Revue

Religion et politique  dominent la Une des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 2 septembre 2020 (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce mercredi évoquent la situation en Guinée où le prédisent Alpha Condé annonce sa candidature pour un troisième mandat, sans oublier la crise au sein de la communauté musulmane à Ouagadougou.

Le journal privé Le Pays affiche, en première page, les propos du premier vice-président chargé de l’organisation de la gestion de la grande mosquée de Ouagadougou, El Hadj Souleymane Zinaba qui affirme que «Nul ne peut empêcher iman Sana de rentrer dans cette mosquée».

Ce quotidien revient ainsi sur les évènements de vendredi et dimanche dernier au cours desquels, l’iman de la grande mosquée de Ouagadougou, El Hadj Aboubacar Sana, revenu la semaine dernière après quelques mois d’absence pour des raisons de santé, aurait été refoulé de la mosquée.

Pour sa part, L’Express du Faso, quotidien privé édité à Bobo-Dioulasso, aborde le sujet à travers sa ‘’Vérité relative’’, soulignant que cette crise au sein de la communauté musulmane constitue «une pure expression de la politisation».

Le même journal, dans son ‘’Autant le dire’’, s’intéresse à la situation en Guinée, titrant : «Mandat présidentiel, c’est toujours le troisième qui pose problème».

C’est à juste titre que le quotidien national Sidwaya s’exclame: «Un autre mandat de trop !».

Le confrère relève que c’est acté, Alpha Condé sera bel et bien candidat à sa propre succession comme l’a souhaité son parti, le Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), lors de sa convention les 5 et 6 août 2020.

«Le président guinéen a enfin accepté cette semaine la nomination de son parti, pour briguer un troisième mandat», écrit Sidwaya avant d’ajouter que «cette annonce, qui n’est pas aussi surprenante, lève définitivement le voile sur les intentions de M. Condé de se maintenir au pouvoir».

Et de préciser qu’«à travers la révision aux forceps de la Constitution, l’octogénaire avait déjà laissé percevoir ses ambitions. Son seul souci restait à trouver la parade pour annoncer cette candidature».

De son côté, Aujourd’hui au Faso s’indigne également en mentionnant : «Candidature d’Alpha Condé : Ça y est, les vieux démons sont réveillés !».

Le confrère fait remarquer que suite à l’annonce de la candidature du Pr Condé, les principaux partis d’opposition et des Organisations de la société civile de la Guinée, regroupés au sein du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), ont annoncé ce mardi, la reprise des manifestations.

Le Pays dans son dialogue intérieur met en exergue : «Troisième mandat du président guinéen : Quand Condé dresse le bûcher contre son pays».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here