La Directrice régionale de l’Economie et de la planification du Centre Rosalie Compaoré/Naré a souhaité une meilleure gestion des boutiques mises en location par les collectivités.

Burkina-Economie-Centre-Evaluation-Rapport

Centre : Les recettes haussent de 116,2%, l’hôtellerie en grande difficulté

Ouagadougou, 19 août 2020 (AIB)-Les recettes de la région du Centre ont connu une hausse de 116,2% au 2e trimestre de l’année 2020, mais les hôtels ont vu la fréquentation des non-résidents s’effondrer de 89,4%, a appris l’AIB.

Les recettes de la région du Centre sont passées de 2 milliards 215 millions de FCFA au premier trimestre de l’année 2020 à 4 milliards 790 millions de FCFA au deuxième trimestre, selon la note de conjecture économique du deuxième trimestre, rendue publique le mardi 18 août 2020 à Ouagadougou.

Selon le présentateur du rapport, Réné Toé, cette performance s’explique par l’efficacité des stratégies d’amélioration des recouvrements des recettes et par le télépaiement par anticipation de certains taxes et impôts.

Toutefois, les dépenses ont connu une baisse de 44,1%, passant de 9 milliards 500 millions à 5 milliards 314 millions de FCFA.

Les hôtels ont aussi leur chiffre d’affaire fléchir de 5 milliards 978 millions à 2 milliards 968 millions de FCFA, soit une régression de 50,3%.

En effet, le nombre de résidents et de non-résidents ayant séjourné dans les hôtels de la région du Centre, ont diminué respectivement de 7,8% et de 89,4%, par rapport au premier trimestre 2020.

Selon, la secrétaire générale de la région du Centre Alizèta Sawadogo/Dondassé, le note de conjecture est un important document qui guide les autorités.

Au niveau du secteur de l’emploi, le nombre emplois offerts a baissé de 90,1%, le nombre d’emplois demandés de 18,9% et le nombre de demandes d’emplois satisfaites de 76,92%.

Notons aussi que le nombre d’entreprises créées est en baisse de 5,6% par rapport au premier trimestre 2020.

Au niveau des prix des produits alimentaires, les prix du kg du riz local et du mil local ont enregistrée les fortes hausses avec respectivement 26,6% et 61,2%.

Les prix les plus élevés ont été constatés à Komsilga pour le sorgho blanc (+111,8%), à Koubri pour le sorgho rouge (+32,4%) et à Pabré pour mil local (+47,2%)

La secrétaire générale de la région du Centre Alizèta Sawadogo/Dondassé et la directrice régionale de l’Economie et de la planification du Centre Rosalie Compaoré/Naré qui ont présidé la session, ont félicité les acteurs pour les données collectées.

Les participants se sont engagés à renseigner les canevas à temps.

Cependant, elles ont souhaité qu’à l’avenir, les services qui n’ont pas renseigné à temps les canevas, puissent le faire dans un délai de deux semaines, même après la publication du rapport.

Les deux responsables ont également sollicité que se poursuivent les campagnes de sensibilisation au paiement de l’impôt et de recouvrement auprès des contribuables, notamment ceux des communes de Komsilga et de Komki-Ipala.

Agence d’information du Burkina

ata/ak

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here