L’équipe vainqueur de la compétition, le secteur 2 en liesse.

Passoré/Foot : Le secteur 2 de Yako remporte le trophée de l’Unité

Yako, (AIB)-L’équipe du secteur 2 de Yako a ravi à celle de Pilimpikou, la première finale de la coupe de l’unité et de la cohésion sociale du Passoré qui s’est jouée le samedi 15 aout 2020 au stade Oumarou Kanazoé.

 Promouvoir l’unité, la solidarité ainsi que la cohésion sociale entre les fils et filles de la Région du Nord et du Passoré en particulier…

C’est l’objectif recherché par les co-organisateurs de la coupe de l’unité et de la cohésion sociale du Passoré, l’international footballeur Saidou Madi Panandtiguiri et le Directeur général des fonds Burkinabé de développement économique et social, Wendpanga Bruno Compaoré en initiant cette compétition.

Elle a engagé 16 équipes issues des neuf communes et des sept secteurs de la commune de Yako.

La finale de l’édition, première du genre, a mis aux prises l’équipe du secteur 2 à celle de Pilimpikou.

En 2X30 minutes, aucune équipe n’a réussi à prendre le dessus sur l’autre, malgré l’ardeur et la ténacité engagées.

Toute chose qui va conduire inévitablement ces deux finalistes aux séances des tirs aux buts. C’est au cours de cette étape fatidique que les verts du secteur 2 se sont hissés au   rang de vainqueur.

Débuté depuis le 15 février, 21 matchs ont été joués avec en tout 12 buts enregistrés jusqu’à la demie finale.

A l’issue du match marquant ainsi le dénouement de la coupe, les plus méritants en plus de l’ensemble des équipes ayant pris part à la compétition, ont vu leurs efforts récompensés en nature et en espèce.

Les co-organisateurs dont Saidou Madi Panandtiguiri(à gauche) ont montré leur satisfaction pour la réussite de l’édition.

Le champion de l’édition, le secteur 2 a reçu la somme de 500 000 FCFA, un jeu de maillot, la médaille d’or, un ballon et le trophée.

L’équipe de Pilimpikou, la deuxième de la compétition quant à elle, a reçu 400 000 FCFA, la médaille d’argent, un jeu de maillot, un ballon plus un trophée.

Selon Bruno Wendkouni Compaoré l’initiative a été un succès car elle a réussi à réunir toutes les sensibilités de la province.

Aussi une promesse d’un million de FCFA a été faite par les deux co-promoteurs pour la réhabilitation du stade Oumarou Kanazoé qui se trouve dans un état de dégradation avancée.

Ils ont par ailleurs lancé à tous les ressortissants de la province du Passoré et de la Région du Nord, un appel à contribution.

Zézouma Elie SANOU

(AIB-Passoré)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here