Fara a désormais un commissariat flambant-neuf.

Balé:  le Commissariat de Police de Fara dispose de locaux rénovés

Boromo, (AIB)-Le ministre de l’Economie Lassané Kaboré a réceptionné le 14 août 2020, les locaux rénovés à hauteur de 175 millions de FCFA du commissariat de police de Fara, a constaté l’AIB.

Depuis le 14 août dernier, les agents du commissariat de Police de Fara et les usagers fréquentent un nouveau cadre de travail plus agréable. Les anciens locaux lézardés et inadaptés pour le confort de ses locataires et pour un service de qualité, relèvent de vieux souvenirs.

Selon le ministre Lassane Kaboré, de l’intérieur du bureau du commissaire Millogo, on pouvait voir l’extérieur du fait des fissures des murs, d’où la nécessité de réaliser de nouveaux locaux.

Les travaux confiés à l’entreprise EYOF ont débuté en février dernier avec la livraison de l’ouvrage fort apprécié le 28 juillet.

Les infrastructures réalisées au profit du commissariat de police de Fara sont les résultats de la mise en œuvre d’un programme novateur dénommé « Programme de réalisation d’infrastructures socio-économique (PRISE).

De g à d, le ministre de la Sécurité Ousséni Ouédraogo, le ministre de l’Economie Lassané Kaboré et le maire de Fara Karim Nignan.

Le programme a été conçu par le département de l’Economie en réponse à la forte demande sociale des populations.

«En si peu de temps ce sont 42 complexes scolaires, 25 centres de santé et de promotion sociale, 15 ouvrages de franchissement qui sont en chantier sur le territoire national » a affirmé le ministre Kaboré, devant ses frères de la province des Balé, des autorités administratives communales, provinciales et des autorités sécurités de la région de la Boucle du Mouhoun, fortement mobilisés pour la circonstance.

A la suite des bénédictions formulées par le chef de Fara à l’égard du Ministre et du gouvernement, le maire Karim Nignan a traduit toute la gratitude des populations.

«Je suis un maire comblé et avec moi, tout le conseil municipal et l’ensemble des populations de Fara, au regard de la beauté de cette infrastructure mais aussi et surtout pour l’usage qui en sera fait. » Aussi a-t-il salué la vision et le leadership  du ministre qui ont inspiré la mise en place du PRISE avec des procédures simplifiées permettant ainsi de réaliser en si peu de temps des infrastructures socioéconomiques au profit des populations de toutes les contrées du Burkina.

Une vue du bâtiment principal.

Le ministre Ousséni Ouédraogo de la sécurité, a au nom de son département, remercié son collègue de l’Economie, tout en rassurant que le joyau sera exploité au maximum par la Police pour le bonheur des populations.

En rappel, l’édifice qui fait la fierté de la commune est d’un coût de 175 millions entièrement financé par le budget de l’Etat et est constitué d’un bâtiment principal comprenant 5 bureaux, un magasin, une salle de réunion et deux toilettes.

Il y a aussi le poste de police comprenant 4 bureaux.

Les populations ont visité leur nouveau joyau.

L’édifice comprend également un violon constitué d’un magasin, de deux cellules de garde à vue, d’une cellule pour personne vulnérable femme, d’une cellule pour personne vulnérable homme, d’une cellule pour mineure, d’une cellule pour homme et d’une cellule pour femme.

On note enfin un mat pour le drapeau national, des blocs de toilettes extérieurs à trois postes, une guérite et une clôture sécurisée.

D’autres chantiers en cours sont également observables dans la commune de Fara.

Agence d’information du Burkina

Obkiri MIEN

Photos: DCPM Economie.

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here