Burkina Faso-Terrorisme-Réaction

Assassinat du grand iman de Djibo: Un acte «obscurantiste et inhumain», selon Roch Kaboré

Ouagadougou, 16 août 2020 (AIB) – Réagissant à l’assassinat du grand iman de Djibo, Souaibou Cissé, dont le corps a été retrouvé la veille, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a qualifié cet acte d’«obscurantiste et inhumain».

Dans sa réaction parvenue à l’AIB dimanche, le président du Faso dit avoir appris avec «une grande affliction l’assassinat ignoble et barbare ce 15 août 2020, du grand imam « Ghadi » de Djibo, Souaibou Cissé, enlevé mardi dernier par des hommes armés».

Roch Marc Kaboré ajoute que «le meurtre de ce dignitaire religieux, chef de la communauté musulmane de la province du Soum, est révélateur de la nature profondément obscurantiste et inhumaine de ses auteurs».

Le chef de l’Etat burkinabè  «condamne fermement cet assassinat odieux, qui vise à saper notre modèle de tolérance religieuse, et les fondements de notre Nation».

Par ailleurs, il présente ses condoléances les plus attristées à la famille du défunt, à la communauté musulmane de Djibo, et à l’ensemble de la communauté musulmane du Burkina Faso.

«Uni et solidaire, notre peuple triomphera des forces du mal, que nous allons traquer sans relâche », a fait remarquer le président Kaboré.

Le Grand imam de Djibo, Souaibou Cissé, 73 ans, avait été enlevé le mardi 11 août sur l’axe Namsiguia-Djibo, alors qu’il était à bord d’un car de transport en commun.

Son corps a été retrouvé sans vie, hier samedi 15 août 2020.

Ce guide religieux était le président de la communauté musulmane de la province du Soum, dans la région du Sahel.

Agence d’information du Burkina

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here