Burkina Faso-Presse-Revue

Reprise des transports aériens et justice au menu des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 6 août 2020 (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce jeudi commentent des sujets liés à la justice, sans oublier la reprise des transports aériens dans le contexte du coronavirus (Covid-19).

«Réouverture des frontières aériennes : Les voyageurs doivent montrer patte blanche», titre le quotidien privé Le Pays qui rapporte que depuis le 1er aout dernier, les frontières aériennes sont réouvertes au Burkina Faso.

Selon le journal, à l’aéroport international de Ouagadougou, « des dispositions ont été prises pour permettre les entrées et sorties en toute sécurité, au regard de la maladie à coronavirus dont les premiers cas ont été signalés au mois de mars dernier».

A ce sujet, Aujourd’hui au Faso, arbore en première page : «Reprise des vols à l’aéroport international de Ouagadougou : Une centaine de voyageurs arrivés sans leur test Covid-19».

Pendant ce temps, le quotidien national Sidwaya fait observer que les frais de test COVID-19 s’élèvent à 90 000 F CFA et sont à la charge du voyageur qui devrait aussi s’acquitter des frais d’hôtel.

De son côté, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, met en exergue : «Reprise des vols commerciaux: les passagers à l’épreuve des nouvelles formalités».

Le même journal, sous le titre: «Importation de nitrate d’ammonium : Deux sociétés minières épinglées pour fraude à la douane», publie un communiqué du procureur du Faso, près le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou, Harouna Yoda.

Le quotidien national Sidwaya parle d’importation de produits chimiques et croit savoir que les deux entreprises incriminées sont poursuivies pour «blanchiment de capitaux».

Quant à Aujourd’hui au Faso, il affiche : «Le procureur Yada annonce des poursuites contre trois sociétés», là où Le Pays laisse lire : «Le procureur du Faso annonce des poursuites  judiciaires contre des sociétés».

Dans sa rubrique ‘’Révélations’’, Le Pays mentionne : «Maison d’arrêt et de correction de Ziniaré: Le directeur arrêté pour extorsion de fonds».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here