Le Burkina perd son premier professeur titulaire en archéologie et en histoire
Ouagadougou, 5 août 2020 (AIB) – Le premier professeur titulaire burkinabè en archéologie et en histoire Jean-Baptiste Kienthéga (73 ans), a rendu l’âme mercredi, a appris l’AIB.
« Le Burkina perd ce jour (05 août 2020), un de ses valeureux fils, le professeur Jean-Baptiste Kienthéga (73 ans) », a écrit le ministre en charge de la Culture Abdoul Karim Sango sur sa page Facebook.
Selon le ministre, le professeur Kienthéga qui faisait partie « des plus brillants archéologues du continent africain, a beaucoup apporté au secteur de la Culture ».
Il a également affirmé que le regretté a « énormement contribué au plan scientifique à la validation( en 2009) du dossier d’inscription des Ruines de Loropéni (Sud-ouest) au patrimoine mondial ».
En rappel, le Pr Kienthéga admis à la retraite en 2010 au bout de 42 ans de service, avait des ennuis de santé.
En juin 2017, il confiait au quotidien « Le Pays », sa « frustration » et son « dégoût », devant « l’ingratitude » de son pays et de certains de ses collègues et étudiants.
Agence d’information du Burkina
ATA/ak
Photo d’archive: Le Pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here