Burkina-Elections-Présidentielle

Présidentielle : «Je suis la personne idoine dont le Burkina a besoin», Zéphirin Diabré

Ouagadougou, 29 juil. 2020 (AIB) – L’opposant et candidat à la présidentielle de novembre 2020, Zéphirin Diabré a assuré, qu’il est «la personne idoine» dont le Burkina Faso a besoin pour imprimer un nouveau départ.

«Le Burkina Faso a besoin d’un nouveau départ imprimé par des gens en qui ont peut avoir confiance pour que la trajectoire ne soit pas parsemée d’accidents mortels. Aujourd’hui, je suis la personne idoine pour apporter ce nouveau départ», a déclaré Zéphirin Diabré, dans une interview à paraître demain jeudi dans le quotidien public Sidwaya.

Le candidat de l’Union pour le progrès et le changement (UPC, opposition), s’est réjoui car Dieu lui a donné la chance d’avoir un parcours qui le prépare à assumer les hautes fonctions de la magistrature suprême.

«La fonction présidentielle est une fonction technico-politique. On ne peut pas l’assumer si on ne connait pas le landernau et sur ce plan, j’ai un parcours qui parle de lui-même», a-t-il assumé.

En rappel, Zéphirin Diabré a occupé le portefeuille de l’Industrie, du Commerce et des Mines (1992-1994) puis celui de l’Économie, des Finances et du Plan (1994-1996) dans le gouvernement de l’ex Premier ministre et actuel président du Faso Roch Marc Christian Kaboré.

Il a également occupé de hautes fonctions au Programme des Nations-Unies pour le développement et à Areva, devenu Orano.

«Ce parcours fait donc que sur la connaissance de l’économie réelle de notre pays, je n’ai pas de leçon à apprendre», a expliqué M. Diabré.

Pour avoir été l’un des pionniers du mouvement insurrectionnel d’octobre 2014 ayant renversé le régime du président Blaise Compaoré, le Chef de file de l’opposition politique (CFOP) assure qu’il compte gérer le pouvoir, en tenant compte des aspirations du peuple insurgé.

Zéphirin Diabré s’est également présenté comme un homme conciliant pouvant travailler avec «toutes les tendances», afin de résoudre «le gros problème de réconciliation nationale».

«J’ai accueilli le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) à la place de la Révolution (18 janvier 2014, ndlr). Ils sont au pouvoir aujourd’hui et je gère le CFOP avec l’ancienne majorité (CDP) que j’ai combattue. Cela veut dire que demain, je peux gouverner le Burkina Faso avec le MPP à ma gauche et le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) à ma droite et vice-versa», a-t-il argumenté.

Rappelons que Zéphirin Diabré est arrivé deuxième à la présidentielle de novembre 2015, derrière le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré (candidat à sa propre succession pour l’élection du 22 novembre prochain).

Agence d’information du Burkina

GY/ata/ak

Photo: Zéphirin Diabré officiel

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here