Burkina-Covid-Frontières-Aériennes-Réouverture

Réouverture des frontières aériennes : Le Burkina édicte des consignes anti-Covid

Ouagadougou 28juil. 2020 (AIB)-Le Burkina Faso a édicté mardi, un certain nombre de mesures anti-Covid, devant accompagner la réouverture de ses frontières aériennes à partir du 1er août.

 «Aujourd’hui le gouvernement a décidé de la réouverture des frontières aériennes le 1er août prochain à zéro heures », a affirmé le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Remis Fulgance Dandjinou.

Pour M. Dandjinou, certaines réalités sont prises en compte telles que le déplacement des voyageurs, la reprise des activités économiques et la maîtrise de la pandémie de la maladie à coronavirus.

Le porte-parole du gouvernement s’exprimait mardi à Ouagadougou au cours d’une conférence de presse.

Le 21 mars dernier, le président du Faso Roch Kaboré avait décidé de la fermeture des frontières terrestres, ferroviaires et aériennes pour lutter contre la propagation de la Covid-19 dans le pays.

Le ministre en charge de la Communication, a souligné qu’un certain nombre de dispositif sanitaires ont été mis en place pour assurer que la propagation ne se reprenne pas avec cette réouverture des frontières.

Pour l’instant, la réouverture des autres frontières n’est pas à l’ordre du jour, a précisé Remis Fulgance Dandjinou.

Selon la ministre de la Santé Claudine Lougué, les départements en charge en charge Transports, de la Sécurité, des Affaires étranges, de l’intégration régionale, de l’Administration territoriale et de la Communication se sont inspirés des directives régionales pour élaborer les consignes pour l’ouverture des frontières aériennes.

Mme Lougué a expliqué que le voyageur doit visiter le site du ministère de la Santé afin de s’informer des conditions d’entrer au pays, il doit également disposer d’un test de covid-19 négatif datant d’au plus de cinq jours.

Les passagers testés positifs seront confinés à l’hôtel à leurs frais, a indiqué la ministre.

Elle a indiqué que la compagnie de voyage doit appliquer les mesures barrières qui sont entre autre le port des masques,  la distanciation sociale, le dispositif de lave-mains etc.

La ministre de la Santé a signalé que la compagnie aérienne ne doit pas embarquer un passager présentant une fièvre supérieur ou égale à 38C° et des signes de covid-19.

A écouter le ministre en charge des transports Vincent Dabilgou, l’ouverture des frontières aériennes du Burkina tiennent compte des directives internationales, régionales et sous régionales dans la lutte contre la  covid-19.

De son avis, le Burkina Faso peut rouvrir les aéroports de Ouagadougou et de Bobo Dioulasso car avec sa gestion de la maladie à coronavirus, le pays enregistre moins de cas importés et communautaires.

En rappel, depuis le 09 mars 2020 le Burkina enregistre 1105 cas confirmés et 121 sous traitement.

Agence d’Information du Burkina

NO/ATA

 

 

.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here