Burkina: 72 tonnes d’aliments pour bétail pour des éleveurs vulnérables

Loroum, (AIB)-Des éleveurs du Bam et du Loroum, affectés par la crise sécuritaire et la Covid-19, ont reçu le vendredi 24 juillet 2020 à Titao, 72 tonnes d’aliments pour bétail, a constaté l’AIB.

La Fédération des Eleveurs du Burkina a procédé ce vendredi 24 Juillet 2020 à la remise d’une importante quantité d’aliments de bétail aux éleveurs du Loroum.

La cérémonie de remise s’est déroulé en présence des représentants du bureau national de la Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et du Réseau des Organisations professionnelles paysannes et de Producteurs Agricoles de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA).

La crise sécuritaire doublée de la pandémie à coronavirus ont durement impacté les capacités des producteurs des pays sahéliens.

Les pâturages sont devenus rares et mêmes quand ils existent, l’accès est un véritable parcours du combattant.

La production pastorale s’en trouve éprouvée notamment en cette période de soudure où alimenter le bétail est devenue un casse-tête pour des millions d’éleveurs du Sahel.

Ce don est un véritable soulagement pour les producteurs durement éprouvés par l’insécurité et la pandémie à coronavirus.

C’est pour renforcer la résilience des producteurs que la Confédération Paysanne du Faso (CPF) avec le concours du ROPPA et le bureau national de la CEDEAO et de la Coopération Suisse, ont disponibilisé 72 tonnes d’aliments de bétail pour les producteurs dont 38 pour ceux du Loroum et 34 pour leurs collègues du Bam.

Ce don s’insère dans le cadre du programme régional d’appui aux organisations professionnelles paysannes agricoles mis en œuvre par la CPF.

Avec le concours de la Coopération Suisse, c’est plus de 500 tonnes d’aliments d’une valeur de 35 millions de FCFA qui ont été mobilisés au profit du Mali, du Niger et du Burkina Faso.

Le représentant de l’Union des Eleveurs du Loroum, M. Boureima kindo s’est réjoui de cet élan de solidarité à l’égard des producteurs du Loroum.

Pour le représentant du bureau national de la CEDEAO, David Porgo, cette initiative s’inscrit en droite ligne de la volonté de l’organisation sous régionale d’accompagner le développement socio-économique des populations.

Quant à la chaîne des bénéficiaires, le Réseau des Organisations paysannes et des Producteurs Agricoles de l’Afrique de l’Ouest, la Confédération Paysanne du Faso et la Fédération des Eleveurs du Burkina, ils se sont réjouis de cette solidarité de la CEDEAO et de son partenaire qu’est la Coopération Suisse.

Ils ont invité les bénéficiaires à en faire bon usage, dans la transparence afin de booster la production animale.

Le Secrétaire général, représentant le Haut-Commissaire de la province du Loroum,  Bassouleymane Ouattara a traduit ses remerciements à la CPF, au ROPPA,  à la CEDEAO et à l’ensemble de ses partenaires pour ce geste qui vient à un moment où le besoin se pose avec acuité.

C’est avec un grand soulagement que Boureima Kindo, président de l’Union des Eleveurs du Loroum et les membres de sa faîtière, ont accueilli cette dotation.

Il s’est engagé à respecter le protocole et l’esprit qui sous-tend l’initiative : constituer un fond de ravitaillement accessible aux producteurs à prix usine majoré seulement des frais de transport.

Pour lui, ce don constituera un véritable fonds de sécurité qui permettra aux producteurs de se ravitailler sur place dans la province.

Agence d’information du Burkina

Abdoul Salam OUARMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here