Burkina-Enseignement-Université-Baptême

Burkina : L’Université Ouaga 2 devient Université Thomas Sankara

Ouagadougou, 23 Juillet 2020(AIB) – L’Université Ouaga 2 a été baptisé mercredi en conseil des ministres, Université Thomas Sankara du nom de l’ancien président burkinabè de 1983 à 1987.

Selon le compte rendu du conseil des ministres du mercredi, un décret a été adopté et «consacre le changement de dénomination de l’Université Ouaga II en Université Thomas Sankara».

Selon le président de l’Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS), Benewendé Sankara, la décision «est d’une grande importance dans la réhabilitation de la mémoire de Thomas Sankara».

Fondateur et premier commandant du Centre national d’entrainement commando (CNEC, de 1976 à 1981) basé à Pô (Région du Centre sud), le capitaine Thomas Sankara arrive au pouvoir en août 1983 à l’âge de 34 ans à la suite d’un coup d’Etat populaire.

A la tête du Conseil national de la révolution (CNR) mis en place, le nouveau président change le nom du pays qui devient Burkina Faso (ancienne Haute Volta).

Marquant la rupture avec les précédents régimes depuis l’indépendance en 1960, il met fin aux privilèges des plus nantis à commencer par lui-même.

Pendant quatre longues années révolutionnaires, il prône la production et la consommation locale tout en marquant son indépendance vis-à-vis de l’ancienne puissance coloniale française.

Le 15 octobre 1987, le capitaine Thomas Sankara est assassiné à Ouagadougou avec 12 compagnons d’infortunes par des soldats fidèles à son numéro 2, le capitaine Blaise Compaoré qui devient le nouveau président (de 1987 à2014).

33 ans après, la justice et la vérité sur son assassinat sont toujours attendues, cela malgré la chute de son successeur et mis en cause, Blaise Compaoré en fin octobre 2014 par une insurrection populaire portée en partie par des jeunes se réclamant de l’idéal de Thomas Sankara.

L’université Ouaga 2 qui porte désormais son nom a été créée, par décret le 12 décembre 2007. Elle est la deuxième université publique de Ouagadougou après l’université Joseph KI-ZERBO, du nom du premier agrégé d’histoire de l’Afrique noire.

Agence d’information du Burkina

WIS/ak 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here