Burkina-Togo-Coopération-Covid19-Confinement

Covid-19 : 500 mille FCFA de frais de confinement pour toute personne se rendant au Togo

Ouagadougou, 22 juillet 2020(AIB)-TOUTES LES PERSONNES entrant sur le territoire togolais dont les Burkinabè, doivent désormais s’acquitter de frais individuels de confinement de 14 jours, d’un montant de 500 000FCFA, a décidé Lomé, dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.

Les autorités togolaises ont décidé du maintien de la fermeture de leurs frontières et de l’obligation d’un confinement de 14 jours, d’un montant de 500 000FCFA à titre individuel, pour toute personne entrant sur le territoire togolais, a écrit le secrétaire général du ministère burkinabè des Affaires étrangères Seydou Sinka, dans une lettre en date du 17 juillet 2020.

M. Sinka qui s’adressait à tous les secrétaires généraux des ministères et institutions burkinabè, leur a demandé de faire un large écho, de cette décision à lui communiquée par le Consul général du Burkina Faso à Lomé, Boubakar B. Dicko.

Dans sa lettre du 06 juillet 2020, M. Dicko suggère «que cette information soit portée à la connaissance de la population burkinabè, notamment celle se déplaçant au Togo, afin d’éviter des désagréments dès leur arrivée sur le territoire togolais».

Le Consul a aussi indiqué que «des mesures de réciprocité peuvent être envisagées au regard de la situation sanitaire similaire que vit le Burkina Faso».

Dans un article daté du 28 juin, le site alome.com précise qu’au départ, les frais étaient fixés à 700 mille FCFA et que les frais révisés de 500 mille FCFA, concernent aussi bien les étrangers et que les Togolais désirant rentrés au pays.

A la date du 20 juillet, le Burkina Faso a enregistré 1070 cas confirmés de Covid-19 dont 919 guéris, 98 en soins et 53 décès.

Le Togo comptabilise 790 cas confirmés de Covid-19 dont 560 guéris, 215 en soins et 15 décès, à la date du 21 juillet 2020.

Agence d’information du Burkina

ata/ak

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here