Burkina-Formation-Ingénieurs-Prestation

Burkina : 96 ingénieurs en génie civil prêtent serment

Ouagadougou, 22 juillet 2020 (AIB) – 96 ingénieurs en génie civil ont prêté serment ce mercredi matin au Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou, a constaté l’AIB.

96 ingénieurs en génie civil ont «juré sur l’honneur» ce mercredi, au Tribunal de grande instance de Ouagadougou, «d’exercer la profession (…) avec conscience et probité, de garder le secret professionnel, (…) de respecter les textes régissant la profession».

«Je ressens de la joie et beaucoup plus de responsabilités vis-à-vis de mon métier», a réagi Hassanati Mmadi, peu après avoir prêté serment.

Sur le terrain, elle compte «être rigoureuse, suivre les normes et les procédures sans avoir peur».

Aux jeunes filles intéressées par le métier, elle rappelle qu’il s’agit d’«un métier comme tout autre», les encourage à rester «déterminées» et souhaite à chacune d’elle, «un mari qui comprend le métier».

Selon Donatien Bama, un autre impétrant, ils vont travailler aux côtés de l’Ordre «à sensibiliser le maximum de maitres d’ouvrages de faire toujours appel aux professionnels du domaine (qu’ils sont) pour les guider dans la conception et la réalisation des ouvrages».

Le président de l’Ordre des ingénieurs en génie civil du Burkina Faso, Maxime Somda a invité les 96 ingénieurs en génie civil au «respect du code d’éthique et de déontologie qui régit le comportement dans la vie pratique et professionnelle».

«L’attente, c’est qu’ils soient conscients que le métier qu’ils font aujourd’hui, est très important pour notre pays. Toutes les infrastructures de base, c’est nous qui les concevons, qui les réalisons et toutes nos interventions doivent respecter l’environnement», a-t-il insisté.

Agence d’information du Burkina

WIS/ak

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here