Burkina-CILSS-Sommet

Sécurité alimentaire: La mutualisation des efforts, indispensable à l’efficacité des interventions (président Kaboré)

 Ouagadougou, 20 juillet 2020 (AIB) – Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a déclaré lundi que la mutualisation des efforts est «indispensable à l’efficacité» de leurs «interventions» dans la quête d’une sécurité alimentaire pour les populations du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest.

«La mutualisation des efforts et le rapprochement avec toutes les organisations régionales et sous régionales (CEDEAO, l’UEMOA et G5 Sahel) sont nécessaires et indispensables à l’efficacité de nos interventions stratégiques et politiques», a indiqué lundi à Ouagadougou, le président Kaboré.

Le chef de l’Etat burkinabè, président en exercice du Comité inter-État de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS), s’exprimait lundi par visio-conférence à l’ouverture de la 19e Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’institution.

Une institution dont l’action, a-t-il affirmé, a toujours été «d’accompagner les pays et les populations du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest dans la quête d’une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable» ainsi que «la conservation et la protection» de leurs ressources naturelles.

La conférence se tient après une réunion des experts de l’institution, en décembre 2019 à Ouagadougou sur le dossier de la réforme du CILSS pour aboutir à un nouveau cadre institutionnel, organisationnel et un modèle financier pérenne.

Selon le président Kaboré, cette 19e conférence va examiner et entériner les résultats des travaux des experts sur la réforme institutionnelle du CILSS.

L’objectif, a-t-il indiqué, «est d’aboutir à (…) la rénovation de notre organisation afin de la rendre plus performante et efficace dans la réponse à apporter aux besoins de nos Etats et de leurs laborieuses populations».

«La prévention des nuisibles et autres prédateurs de cultures constitue un défi majeur dans notre quête d’une agriculture productive, résiliente et compétitive», a-t-il affirmé.

Le CILSS a été créé le 12 septembre 1973 à la suite des grandes sécheresses qui ont frappé le Sahel dans les années 70.

Il regroupe à ce jour, 13 Etats membres dont 4 Etats enclavés (Burkina Faso, Mali, Niger, Tchad).

La conférence des chefs d’Etats et de gouvernement est présidé depuis deux ans par le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré.

Agence d’information du Burkina

WIS/ak 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here