Mali-Manifestations-Décès-Appel

Manifestations au Mali : 11 morts enregistrés, l’imam Dicko appelle au «calme»

Ouagadougou, 13 juillet 2020 (AIB)- L’imam Dicko a demandé dimanche à Bamako, à «la jeunesse malienne de faire preuve de retenue et de calme» au troisième jour de leur mouvement de contestation contre le président Kéita qui a fait au moins onze morts et 124 blessés.

«Je demande à la jeunesse malienne de faire preuve de retenue et de calme. Nous pouvons vraiment trouver et obtenir tout ce que nous cherchons dans la patience, dans les bonnes manières. Évitons toute sorte de violences», a déclaré dimanche l’imam Mahmoud Dicko.

 La figure centrale du mouvement de contestation s’exprimait à Bamako lors de l’inhumation de leurs militants tués au cours de trois jours de manifestation pour exiger le départ du pouvoir du président Ibrahim Boubacar Keita.

Selon un bilan de source hospitalière, entre vendredi et dimanche midi, l’on a enregistré onze morts et 124 blessés au cours de ces manifestations.

Après une nuit de samedi très mouvementée, les violences ont baissé d’intensité dimanche, même si la situation est restée tendue par endroits.

Des bornes de bétons rendaient la circulation difficile sur un pont de la capitale, des barricades et des pneus brûlés se trouvaient aussi sur une route qui mène vers l’aéroport, selon les constats de RFI.

Plusieurs leaders du Mouvement ont été arrêtés entre vendredi et samedi, à Bamako.

Parmi eux, Choguel Maïga et Mountaga Tall. Ce dernier a été relâché, tard dans la nuit de samedi à dimanche.

Dans une tentative d’apaisement, le président Ibrahim Boubacar Kéita a annoncé samedi soir, une «dissolution de fait» de la Cour constitutionnelle.

La décision de l’institution d’invalider une trentaine de résultats des élections législatives de mars-avril a été un élément déclencheur de la contestation qui a atteint son apogée vendredi et samedi.

Pour l’imam Mahmoud Dicko, «la lutte continue pour la bonne gouvernance, contre la corruption endémique et pour la refondation du Mali»

Agence d’Information du Burkina

Wis

Source : RFI

Photo : RFI

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here