Burkina Faso-Presse-Revue

L’investiture du président Kaboré s’impose aux quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 13 juil. 2020 (AIB) – Les journaux burkinabè de ce lundi consacrent leurs Unes à l’investiture, samedi dernier, du président Roch Marc Christian Kaboré comme candidat du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, au pouvoir) en vue de la présidentielle prévue en novembre prochain.

Le journal privé Le Quotidien barre à sa Une : «Présidentielle du 22 novembre 2020 : Roch Marc Christian Kaboré officiellement investi candidat du MPP».

«Présidentielle 2020 : Roch Kaboré, porte-étendard du MPP», arbore, pour sa part, le quotidien national Sidwaya, informant que c’est désormais officiel, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, est candidat à sa propre succession.

Selon Sidwaya, le président sortant a été investi par son parti, le Mouvement du peule pour le progrès (MPP) au cours d’un congrès extraordinaire, le samedi 11 juillet 2020 à Ouagadougou.

Le même journal, sous le titre : «Incarner une nouvelle vision», consacre son éditorial à l’investiture du président Kaboré.

Pour l’éditorialiste de Sidwaya, «au-delà de l’insécurité et de la fronde sociale continue, le projet de société de chaque prétendant à la magistrature suprême sera scruté à l’aune des thèmes émergents, tels que l’exploitation minière, la réconciliation nationale, le respect des droits humains, la lutte contre la corruption et la gestion du foncier».

Et de conclure que «Roch Kaboré devrait pouvoir donner des gages solides et apporter des solutions novatrices aux défis du moment».

De son côté, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés affiche : «Investiture Roch Marc Christian Kaboré : Le MPP rêve d’un deuxième coup K.-O».

Quant à Le Pays, autre quotidien privé, il met en exergue : «Roch investi candidat du MPP et de l’APMP (Alliance des partis de la majorité présidentielle, Ndlr».

Ce journal croit savoir que «le plus dur reste à venir», car, argumente-t-il, «avec ce quinquennat au bilan mitigé, et une probable guerre de position des candidats de son parti aux législatives, au cours de laquelle le choc des ambitions va remettre sur le tapis, les intrigues et les mesquineries de caniveaux dont les hommes politiques sont spécialisés».

C’est à juste titre que Aujourd’hui au Faso (privé) fait remarquer ceci : «Roch investi par le MPP : Un président-candidat à l’épreuve».

Dans son commentaire, l’éditorialiste de Aujourd’hui au Faso, mentionne que «marqué par le terrorisme, les grèves à tiroirs et ces derniers temps par le cloaque de certaines affaires touchant son entourage, ces 4 ultimes mois pourraient constituer un inventaire avant la vraie campagne».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here