Burkina-Coopération-Agriculture-Projet

Burkina: 73,5 milliard de FCFA  destinés à 300 mille personnes pour mécaniser l’agriculture

Ouagadougou, 10 juil. 2020 (AIB) – Le ministère en charge de l’Agriculture a lancé, vendredi à Ouagadougou, un projet d’un montant de 73,5 milliards de FCFA au profit de 300 mille personnes des régions de la Boucle du Mouhoun, des Cascades, des Hauts-Bassins et du Sud-Ouest pour la promotion des filières agricoles.

«Le projet qui vient d’être lancé entre dans le cadre de la vision du chef de l’Etat qui consiste à  développer les filières agricoles et d’accélérer la mécanisation agricole au Burkina Faso», a déclaré le ministre de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricole(MAAH) Salifou Ouédraogo.

Selon lui, le projet va coûter environ 73 milliards de FCFA et va toucher 300 mille personnes et 40 milles ménages de quatre régions du pays que sont  la Boucle du Mouhoun, les Cascades, les Hauts-Bassins et lu Sud-Ouest.

M. Ouédraogo s’exprimait vendredi à Ouagadougou au cours de la cérémonie de lancement officiel du projet d’appuis aux filières agricoles et de la remise des tracteurs aux organisations paysannes faîtières.

Il a précisé que le projet a été financé par le Fond international de développement agricole (FIDA) avec la contribution de l’Etat et permettra d’aménager 3000 hectares de bas-fonds, 600 hectares de jardins maraichers et 50 bassins piscicoles.

Le ministre a expliqué que le projet va permettre également, entre autres, la réhabilitation de 208 km de pistes rurales, la construction de 208 magasins de stockage, de 36 aires de séchage, la création de 10 centres de ressources en entreprenariat rural et le financement de 1800 microentreprises rurales et de 16 sous-projets de développement.

A cet effet, Salifou Ouédraogo a remis 30 tracteurs aux coopératives de producteurs pour la mécanisation du secteur agricole.

De son avis, le matériel remis permettra aux paysans de labourer 6 milles hectares des quatre régions ciblées à cette campagne agricole 2020-2021.

«C’est une dynamique d’accélération de la mécanisation agricole qui entre dans le cadre du projet»,  a-t-il soutenu.

Le représentant pays du FIDA Pascal Ludovic Conditamdé a indiqué que l’accompagnement de son institution contribue à améliorer la sécurité alimentaire au Burkina Faso.

A l’entendre, le FIDA entend réduire la pauvreté et stimuler la croissance économique dans les quatre régions à savoir la Boucle du Mouhoun, les Cascades, les Hauts-Bassins et lu Sud-Ouest.

M. Conditamdé a noté que son institution ne ménagera aucun effort pour soutenir les Burkinabè dans leur politique agricole pour l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire dans le pays.

Depuis 1981, le Burkina Faso entretient des relations de coopération avec le Fond international pour le développement agricole pour la promotion des filières agricoles.

Agence d’information du Burkina

GY/no/ata/ak

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here