Burkina-Elections-Législatives-Report-Contestations

Burkina : le projet de prorogation du mandat des députés entraine une levée de boucliers

Ouagadougou, 09 juil.2020 (AIB)-Le projet de prorogation du mandat des députés, en raison du contexte sécuritaire, a entrainé indignations et démarcations au sein de la classe politique et de l’opinion burkinabè.

Mercredi, le président du Parlement burkinabè Alassane Bala Sakandé a fait part au président du Faso Roch Kaboré, de «l’unanime» volonté des députés de proroger leur mandat d’une année, compte tenu des difficultés d’organiser les législatives dans certaines localités, à cause des exactions terroristes.

Cette sortie a suscité l’indignation d’une partie de la classe politique dont l’Union pour la renaissance /Parti sankariste (UNIR/PS), pourtant membre de la majorité présidentielle.

L’UNIR/PS «enjoint à ses députés de se démarquer d’une telle démarche inopportune et de cette proposition indécente au regard de la situation nationale de notre pays», a écrit son président et vice-président du Parlement Me Bénéwendé Sankara.

Le chef de file de l’opposition politique Zéphirin Diabré a confié à la radio privée Oméga, que son camp ne saurait agréer cette recommandation.

Le président de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA, opposition) Me Gilbert Ouédraogo a rappelé que la Charte africaine sur la démocratie et la gouvernance, interdit tout «tripatouillage» à moins de 6 mois des élections.

Le projet de découplage des législatives et de la présidentielle du 22 novembre 2020, est aussi vivement critiqué sur les réseaux sociaux.

«Lorsque la France a peint en rouge notre carte eu égard de l’insécurité, vous avez dit que c’est archi faux, que tout est calme, tranquille au Faso ; aujourd’hui, c’est parce que vous voulez vous accrochez à vos fauteuils pour vivre une année supplémentaire sur le dos du pauvre contribuable, vous brandissez encore l’argument très farfelu de l’insécurité » s’est indigné le lanceur d’alerte Naïm Touré sur sa page Facebook.

Agence d’Information du Burkina

gy/ata/ak

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here