La collection Nabasga du Styliste Abel Zoungrana.

Nabasga de Zorgho : Les scolaires  apportent leur touche

Zorgho, (AIB)- À l’occasion du Nabasga édition 2020 de son Excellence Naba Sanem de Zorgho, un groupe de jeunes scolaires de Zorgho a organisé le 3 juillet, une soirée culturelle dénommée « Koudm-yele » parrainée par  Alexis Kaboré, conseiller juridique du président du Faso. Contes, défilé de mode et concours «Miss Nabasga» ont meublé la soirée.

Chaque année, son Excellence, Naba Sanem, chef coutumier de Zorgho célèbre sa fête traditionnelle appelé Nabasga. Cette fête qui est un rituel d’hommages et de remerciements aux ancêtres offre l’occasion aux populations de la localité et d’ailleurs de revisiter quelques pans de la culture du terroir.

Pour la première fois, un groupe de jeunes scolaires de Zorgho a décidé d’apporter sa touche à la fête en organisant avec la bénédiction du chef, une soirée culturelle dénommée en mooré « Koudm-yele » ou «affaire de culture».

C’est la maison des jeunes de Zorgho qui a accueilli cette manifestation au cours de laquelle, de vieux conteurs mandatés par le chef de Zorgho ont émerveillé l’assistance. Le clou de la soirée a été le concours « Miss Nabasga».

La Miss Nabasga 2020 et ses deux dauphines.

Cinq jeunes élèves des classes de 1ère et de terminales se sont prêtées à la compétition. Aux termes, c’est la candidate Traoré Sandra, élève en classe de 1ère A4 au Lycée provincial de Zorgho qui a été élu Miss Nabasga 2020 par le jury.

La première et la deuxième dauphine sont respectivement  Mademoiselle Kafando Marth Chanceline et Mademoiselle Ouédraogo Chantal.  Elles ont toutes reçu leurs attributs et du numéraire.

Pour Latifatou Guiro, représentante des jeunes scolaires, cette initiative est née du constat que les jeunes s’intéressent de moins en moins à leur culture. L’objectif est alors de créer un cadre où les jeunes pourront s’intéresser à la culture et participer à sa valorisation.

Elle a saisi l’occasion pour remercier le chef de Zorgho pour avoir accepté l’organisation de cette soirée en marge de sa fête traditionnelle. Elle a remercié toutes les bonnes volontés et particulièrement le parrain, qui ont soutenu l’initiative et souhaité plus d’accompagnement les éditions à venir.

La Directrice provinciale de la Culture, des Arts et du Tourisme du Ganzourgou Safiatou Sorgho/ Oubda, a salué cette initiative des élèves.

«C’est une fierté pour notre département que des jeunes aient pensé à faire la promotion du patrimoine culturelle de leur province.» a-t-elle dit.

Elle a salué l’introduction du conte à cette activité car, pour elle, les contes dans leurs aspects à la fois ludique et éducatif, ont toujours occupé une place importante dans nos sociétés.

Mme Sorgho s’est dite satisfaite de l’organisation et a invité les élèves à être des ambassadeurs de la culture burkinabè partout où ils seront.

Quelques autorités dont le préfet et le maire de Zorgho étaient au côté du parrain.

Convaincue que la culture est le socle de tout développement durable, elle a appelé les premiers responsables de la province et toutes les bonnes volontés à soutenir l’activité.

Alexis Kaboré, parrain de cette édition, a félicité les élèves pour l’initiative et souhaité que l’activité porte les fruits escomptés.

Il a appelé chaque scolaire à apprendre au moins deux contes et cinq proverbes dans sa langue maternelle et à les expliquer d’ici à la fin de l’année. «Ça vous apprend à forger votre vie, à construire votre personnalité» a-t-il dit.

Tout en souhaitant la pérennisation de l’activité, Alexis Kaboré a terminé en invitant chacun à se remettre dans sa culture pour être soi-même et non « ressembler à des gens ».

Pour Toukoumnogo Kaboré, maire de Zorgho, la commune manque d’activités culturelles, d’où sa joie d’accueillir cette initiative des jeunes.

Il les a félicités et promis l’accompagnement de la mairie les éditions prochaines.

La soirée a été l’occasion pour le styliste Abel Zoungrana Abel de présenter à travers un défilé de mode sa «Collection Nabasga » de tenues faites dans l’emblématique Faso Danfani.

Agence d’information du Burkina

Moïse SAMANDOULGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here