Burkina-Criminalité-Justice

Burkina/Insécurité : les acteurs de la chaine pénale se concertent pour une justice plus efficace

Ouagadougou, 06 juil. 2020(AIB)-Les acteurs de la chaîne pénale burkinabè ont échangé lundi sur de nouvelles stratégies pour lutter contre l’insécurité au Burkina Faso.

Selon le ministre de la Justice René Bagoro, la montée de la criminalité a amené le gouvernement à adopter de nouvelles méthodes, à faire des réformes législatives et institutionnelles telles que la création de pôles judicaires spécialisés, la relecture du code pénal et du code de procédure pénale.

M. Bagoro a expliqué que ces échanges de 72 heures entre les magistrats, les officiers de police judiciaire, les greffiers et le personnel de l’administration pénitentiaire, se veulent être une tribune de partage d’expérience et de recherche de nouvelles mesures pour contrer la montée de l’insécurité au dans le pays.

Le ministre en charge de la justice s’exprimait lundi à Ouagadougou, au cours d’une conférence des acteurs de la chaîne pénale sur l’insécurité au Burkina Faso.

D’après lui, il s’agira entre autres, de créer un cadre de communication entre les acteurs de la chaine pénale, d’examiner les modalités de notification de convocations et de partage des bonnes pratiques en matière de direction de l’enquête policière par les parquets.

«C’est dans ce contexte de montée de la criminalité que s’ouvre la présente conférence qui se veut un cadre de renforcement de dialogue entre acteurs de la chaîne pénale », a-t-il indiqué.

René Bagoro a exhorté les acteurs de la chaîne pénale à identifier «objectivement» les problèmes et d’aplanir leurs divergences pour une justice efficace afin de lutter contre l’insécurité.

Depuis 2015, le Burkina Faso fait face à une insécurité grandissante qui a occasionné près de 800 morts, plus de 800 000 déplacés internes et de nombreux dégâts matériels.

Agence d’Information du Burkina

GY/NO/ATA/AK

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here