?

Yako : L’UNIR/PS installe le bureau communal des femmes

Yako, (AIB)-La Coordination communale des femmes de l’Union pour la renaissance/ Parti Sankariste (UNIR/PS, majorité) pour le compte de la Commune de Yako, a été officiellement installée, le dimanche 28 juin 2020.

« Qui veut aller loin, ménage sa monture » dit-on. Et cet adage populaire, le Parti pour la naissance /Parti Sankariste( UNIR/PS, majorité) a en fait sien, ce dimanche 28 juin 2020 à Yako à travers l’ installation officielle des membres de son bureau communal des femmes  du à Yako.

Fort de 24 membres, le bureau est désormais dirigé par Talato Marie Dianda.

Cette nouvelle équipe des femmes du Parti a pour mission de coordonner les actions du Parti de l’Œuf et de mobiliser les femmes des 7 secteurs ainsi que celles des villages rattachés à la Commune de Yako pour une victoire éclatante au soir des élections du 22 novembre 2020.

Selon la secrétaire nationale des questions féminines du Parti, Binta Hama/Ouédraogo,le Parti de l’œuf ambitionne de conquérir le pouvoir lors des échéances électorales de novembre 2020.

?

Elle a dit être de ce fait très satisfaite de l’accueil et de la grande mobilisation des femmes de Yako.

Aux côtés de dame Binta Hama/ Ouédraogo, figuraient quelques hommes membres du Parti des Sankaristes au Passoré dont le Secrétaire national chargé des structures, le député Halidou Sanfo, par ailleurs parrain de la cérémonie et fils du Passoré.

A l’écouter, cette cérémonie d’installation marque aussi la rentrée politique de la Coordination communale des femmes de Yako, une cérémonie placée sous le thème : « Quelle stratégie pour une victoire éclatante du Parti aux élections de 2020. ».

Aux femmes membres, militantes et sympathisantes du Parti de la mouvance présidentielle dans la  Commune de Yako, M. Sanfo a rappelé que l’objectif de l’UNIR/PS à travers cette installation est entre autres de  coordonner et de canaliser les femmes autour d’une section communale  qui se doit de disposer d’un outil au niveau de la gente féminine pour servir non seulement de mobilisation des autres femmes mais aussi et surtout pour poser leurs préoccupations.

Une occasion pour le parrain de traduire sa reconnaissance à celles-ci pour leur mobilisation que tout en reconnaissant que la participation politique de l’autre moitié du ciel est sans équivoque l’avenir du Parti.

?

Car, ajoute-t-il, la femme est l’Alpha et l’Oméga de toute chose. Et de se convaincre qu’en comptant sur les femmes en politique l’on est sûr d’engranger des victoires certaines surtout que les femmes sont dotées d’une loyauté et d’une sincérité extraordinaire.

«C’est pourquoi, nous souhaitons aussi qu’il y ait des candidatures féminines parmi celles que nous avons lancées. Parce que la femme ne doit pas se contenter seulement de voter et de mobiliser les électeurs. Il faut aussi sa participation en termes de candidatures. C’est donc l’idée qui a soutenu qu’il y ait une coordination communale des femmes du Parti. » s’est justifié Halidou Sanfo.

Agence d’information du Burkina

Zézouma Elie SANOU

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here