Burkina-Administration-Grève-Révocation-Réaction

Révocation d’agents : Les syndicats devaient négocier et non tenir des propos incendiaires (Simon Compaoré)

Ouagadougou, 02 juil. 2020 (AIB)-L’homme politique Simon Compaoré a estimé que, les syndicats devaient négocier avec l’Etat pour la réintégration des trois agents publics révoqués, au lieu de tenir des propos incendiaires.

«J’aurai compris qu’ils aient cherché des intermédiaires pour négocier et demander pardon à l’Etat, mais au lieu de cela, ils montent sur leurs grands chevaux. Qui veut faire peur à qui ? », s’est interrogé Simon Compaoré dans une interview à paraître demain vendredi dans le quotidien public Sidwaya.

L’ex ministre de la Sécurité réagissait par rapport à la révocation, le 27 mai 2020, de trois agents des impôts, accusés d’avoir agressé une collègue qui a refusé de participer à une grève.

«On a vu des syndicats plus virulents dans les années 1970. Mais ils n’ont jamais franchi le Rubicon jusqu’à agresser littéralement un travailleur qui, plus est, de la gent féminine. Devant certains actes gravissimes, il faut avoir le courage de sanctionner», a expliqué Simon Compaoré.

A propos des grèves annoncées, M. Compaoré a appelé au dialogue.

«Dites-moi quel est l’intérêt de faire des guéguerres contre l’Etat qui est votre employeur et qui doit faire tout pour qu’à la fin de chaque mois vous puissiez entendre le ‘’viim koèga’’ (salaire,ndlr)», a-t-il indiqué.

Le front syndical est entré à nouveau en ébullition en mars, après l’application de taxes (IUTS) sur les primes et les indemnités des agents publics, déjà effective au privé et au parapublic.

Pour le gouvernement, cette mesure vise à réparer une injustice fiscale et à collecter des ressources supplémentaires pour faire face à la crise sécuritaire et humanitaire.

Les syndicats qui souhaitent la suppression de l’IUTS pour tous les travailleurs, estiment que le gouvernement devrait d’abord lutter contre la mauvaise gouvernance et trouver d’autres niches fiscales.

Agence d’information du Burkina

gy-ata/ak

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here