Burkina-Politique-Majorité

Burkina : «J’ai failli me suicider», Simon Compaoré

Ouagadougou, 02 juil. 2020(AIB)-L’ex maire de Ouagadougou Simon Compaoré a assuré, qu’il a failli se suicider au moment où il était aux affaires (1995-2012), à causes des nombreuses accusations dont il était victime.

«Il y a certaines situations où si vous ne faites pas attention, vous pouvez vous suicider. Je disais que ceux qui se suicidaient étaient des esprits faibles. Non ! Moi-même, j’ai failli en arriver là», a déclaré Simon Compaoré dans une interview à paraître demain vendredi dans le quotidien public Sidwaya.

L’ancien maire de Ouagadougou réagissait aux accusations de conflit d’intérêt à l’endroit de son successeur Armand Roland Beouindé, à propos de l’achat de 77 véhicules pour la commune.

«Lorsque j’étais à la mairie (1995-2012), j’ai été l’objet d’accusations. Ce sont des cicatrices que je porte. J’ai demandé que si j’ai péché que je sois jugé. J’ai envoyé une lettre à qui de droit», a indiqué M. Compaoré.

Il a aussi signifié qu’il n’a pas envie de juger son successeur car il n’est pas juge.

«Nous avons une justice qui a ses insuffisances, mais qui reste notre référence. Je souhaite que ce qui doit être fait, le soit conformément à la loi et aux textes en vigueur», a ajouté Simon Compaoré.

M. Compaoré est revenu sur sa commande de riz en 1983, d’un montant de 5 milliards F CFA qui n’est jamais arrivée, quand il était chef du crédit agricole à l’Autorité des Aménagements des Vallées des Volta (A.V.V.).

«Le bateau a eu des avaries. Et nous avons poursuivi notre assureur. Le dossier a été tranché au contentieux.

Simon Compaoré n’y est pour rien, et est blanc comme neige dans cette affaire.

Je ne veux pas que quelqu’un s’apitoie sur mon sort. Je suis responsable de mes propres turpitudes. Si c’est moi qui ai gaffé, c’est moi qui répondrai», a-t-il expliqué.

Agence d’information du Burkina

gy-ata/ak

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here