All-focus

Ganzourgou : 42 personnes vulnérables reçoivent des vivres de l’ABNG

Zorgho, (AIB)-L’Association Beoog Neere du Ganzourgou (ABN-G) avec l’accompagnement de Solidar Suisse, a organisé la troisième édition de sa journée de solidarité le 25 juin 2020 à son siège à Zorgho. 42 personnes en situation de vulnérabilité ont reçu des céréales au cours de la cérémonie commémorative présidée par M. Martin Bako, secrétaire général de la province, représentant le haut-commissaire du Ganzourgou.

« Nul n’est trop pauvre pour n’avoir rien à partager et nul n’est trop riche pour n’avoir rien à recevoir.» L’ABNG a fait sienne cette maxime en l’inculquant à ses membres et particulièrement aux membres des groupements qui bénéficient de son soutien dans le cadre du projet Sécurité alimentaire de Solidar Suisse qu’elle met en œuvre depuis 2017.

En effet, selon André Bouga Ouédraogo, président de l’ABNG, au cours de l’année 2019, cent (100) membres de 5 groupements d’agriculteurs du Ganzourgou ont bénéficié d’un accompagnement en matériels pour la conservation des sols. Ce qui leur a permis d’améliorer leur production agricole.

Soucieux du bien-être de tous, les initiateurs du projet ont pensé à une chaîne de solidarité. C’est ainsi que l’ABNG a invité les bénéficiaires de l’accompagnement à apporter chacun 21 kg de céréales pour 42 personnes en situation de vulnérabilité, identifiées en concertation avec les services en charge de l’action humanitaire.

2100 kg de céréales étaient attendus, mais les producteurs ont fait plus en collectant 2520 kg, preuve de leur adhésion à l’initiative. Chacun des bénéficiaires a alors reçu un sac de 60 kg de céréales.

Le président de l’ABNG a remercié les producteurs qui ont accompagné l’initiative.

Le président de l’ABNG a saisi l’occasion pour remercier les membres des différents groupements qui ont contribué à la tenue de cette journée. Pour lui, leur geste est une preuve de l’amour qu’ils portent à leur prochain. Il a remercié Solidar Suisse pour la qualité du partenariat et les autorités locales pour leur accompagnement.

Yassia OUEDRAOGO, directeur provincial en charge de la famille et de l’action humanitaire du Ganzourgou s’est réjoui de voir des structures associatives œuvrer pour la solidarité. Pour lui, l’acte posé par l’ABNG entre en droite ligne dans les missions de son service et il a invité chacun à cultiver la solidarité pour le bonheur de tous.

Mme Ouamega K. Micheline, chef de division Travail décent à Solidar Suisse a au nom du Représentant pays de Solidar suisse remercié les autorités locales pour leur accompagnement. À l’en croire, le Projet sécurité alimentaire de Solidar Suisse constitue l’un des axes majeurs de coopération de Solidar Suisse avec l’ABNG.

Elle s’est dite heureuse de constater que la stratégie de l’ABNG, qui vise l’implication des bénéficiaires dans le développement de son programme, fonctionne très bien. Elle a félicité le président de l’ABNG et toute son équipe pour les efforts qu’ils fournissent dans la mise en œuvre de ce projet. Elle a remercié toutes les autorités administratives, politiques, religieuses et coutumières pour leur accompagnement des actions de l’ABNG.

Martin Bako, secrétaire général de la province du Ganzourgou, représentant le haut-commissaire a dit sa joie de présider cette cérémonie. Il a félicité l’ABNG et Solidar Suisse et salué leur dynamisme. « Il ne se passe pas trois mois sans que nous ne soyons conviés à une activité de l’ABNG, ce qui veut dire que c’est une association qui est active pour le bonheur des populations du Ganzourgou » a-t-il dit. Tout en souhaitant bon usage aux bénéficiaires, il a souhaité que l’année prochaine, plus de personnes puissent bénéficier de soutien.

Les vivres aideront ces bénéficiaires à traverser la période de soudure.

Pour les bénéficiaires du jour, c’est la joie. Leur représentant, M. Lassané Ganemtoré a remercié l’ABNG, Solidar Suisse et tous les producteurs qui les ont gratifiés des vivres. Pour Alizèta Nacoulma, ces vivres viennent à point nommé et le sac qu’elle a reçu profitera à toute sa famille.

C’est la troisième fois que l’ABNG organise cette journée depuis 2018. En trois ans ce sont 118 personnes en situation de vulnérabilité qui ont reçu des vivres estimés à plus de 6 tonnes.

Agence d’information du Burkina

Moïse SAMANDOULGOU

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here