Burkina-Economie-Agents-Justification

Burkina/Révocation de trois agents publics: Le gouvernement n’a fait qu’appliquer la loi (ministre)

Ouagadougou, 27 juin 2020 (AIB) – Le ministre en charge de l’Economie Lassané Kaboré a déclaré samedi à Boromo que «le gouvernement n’a fait qu’appliquer la loi» en révoquant trois agents de son département le 27 mai dernier.

«Le gouvernement n’a fait qu’appliquer la loi et je pense qu’il appartient à tout un chacun de tirer les conséquences et de faire en sorte que prochainement, nous n’ayons plus ces cas malheureux», a déclaré samedi, à Boromo, le ministre en charge de l’économie Lassané Kaboré.

Le ministre Kaboré s’exprimait samedi en réponse à une question posée au cours de émission ‘’Antenne Directe’’ de la radio nationale, sur la révocation de trois agents des impôts.

Des agents accusés du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID) sont accusés d’avoir violenté en mars, une collègue qui s’était désolidarisée d’un mouvement de grève.

Selon Lassané Kaboré, «chacun est libre de grever», de ne pas venir (au service) mais que ceux qui veulent venir travailler, puissent le faire conséquemment».

Des organisations syndicales membres de la Coordination syndicale du ministère de l’économie et des finances (CS-MEF) ont estimé le jeudi 28 mai dernier, que la révocation des trois agents est «totalement arbitraire, injuste et politique» et ont «exigé» son «annulation sans délai».

Mais pour le ministre Kaboré, ce n’est jamais un plaisir pour lui «en tant que premier responsable, d’être dans une situation de révocation de ses propres collaborateurs».

Cependant, il a estimé que chacun doit faire «en sorte que l’administration demeure le centre de la paix, un lieu d’épanouissement et non de violence parce que nous passons plus de temps dans nos bureaux que chez nous».

Il a invité les syndicats à sensibiliser leurs membres et à travailler pour que l’on ne puisse «plus vivre ce genre de situation».

Agence d’information du Burkina

WIS/ata/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here