Burkina-Santé- Poliomyélite-Riposte

Santé: le Burkina enregistre cinq cas de poliomyélite depuis janvier 2020

Ouagadougou, 17 juin 2020 (AIB) – Depuis le mois de janvier 2020, le Burkina Faso a enregistré cinq cas de poliomyélite dont le premier cas  a  été détecté dans le district sanitaire de Ouargaye, dans la région du  Centre-Est, a appris l’AIB, de source sanitaire.

Selon le Directeur de la prévention par les vaccinations (DPV), Dr Issa Ouédraogo, le Burkina Faso fait face à une épidémie de Poliomyélite depuis le début de l’année 2020.

Pour lui,  les cinq cas de Poliomyélite ont été enregistrés depuis  le  5 janvier 2020 dont le premier cas été notifié dans le district sanitaire de Ouargaye dans la région du  Centre-Est.

Dr Ouédraogo  s’exprimait mardi à Ouagadougou, au cours d’une rencontre d’information et de formation des  hommes et femmes de médias sur la situation épidémiologique de la maladie au Burkina Faso.

Il a expliqué que le renforcement de la surveillance  de l’épidémie a permis de détecter deux autres cas le 11 février à Ouargaye et à Bittou et  de deux autres cas également dans le district sanitaire de Bogodogo et de Kaya le 27 mai dernier.

A entendre le DPV, avec les cinq cas de poliovirus détectés, le Burkina rejoint ses voisins tels que le  Ghana, la Côte d’Ivoire, le Benin, le Togo, le Niger et le Mali dans la liste des pays en  épidémie.

Issa Ouédraogo a signalé que des actions de riposte  seront organisées dans les districts concernés pour vacciner les enfants de 0 à 59 mois avec un vaccin efficace contre  le virus de la poliomyélite qui circule pendant ses trois dernières années dans la région.

«Dès qu’un enfant est affecté par la maladie, il n’y a pas de  traitement spécifique seule la vaccination est le moyen le plus sûr pour prévenir l’infection au sein des populations», a-t-il confié.

M. Oudéraogo a souligné qu’environ cinquante mille enfants des localités de Ouargaye et de Bittou de la région du Centre-Est seront visés par la future campagne de vaccination contre la maladie.

Il a précisé que des estimations sont en  cours pour évaluer le nombre d’enfants dans les districts sanitaire de Bogodogo  dans la région du Centre et de Kaya dans le Centre-Nord.

Le DPV a,  par ailleurs, invité tous les parents à  faire vacciner leurs enfants «correctement et complétement» contre la poliomyélite au Burkina afin de les protéger de la maladie.

A l’écouter, la riposte contre la maladie a enregistré des succès dans le passé avec la progression des cas à 99% et par conséquent il faut redoubler la vigilance dans la lutte afin d’éviter un rebondissement de l’épidémie au Burkina.

Pour la communicatrice, Annick Sidibé, la poliomyélite est une maladie «très» contagieuse  causée par un virus appelé poliovirus.

Elle a noté que toute personne peut contracter la maladie mais les plus vulnérables sont les enfants de  moins de cinq  ans lorsqu’ils ne sont pas complètement vaccinés.

Annick Sidibé s’est enfin  appesantie sur, entre autres, l’historique   de la maladie au Burkina, le traitement et les actions entreprises dans le cadre de la riposte contre l’épidémie de poliomyélite dans le pays.

Agence d’information du Burkina

NO/ata.

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here