Burkina- Elections

Burkina : des évêques appellent les autorités à tenir les élections à bonne date

Ouagadougou, 15 juin 2020 (AIB) – Les évêques de la conférence épiscopale Burkina-Niger ont appelé vendredi passé, les autorités burkinabè à tenir à bonne date, les futures élections législatives et présidentielles.

«Les évêques de la conférence épiscopale Burkina-Niger se sont réunis en Assemblée plénière ordinaire du mardi 9 au vendredi 12 juin 2020 au Centre national cardinal Paul Zoungrana de Ouagadougou, sans malheureusement les évêques du Niger, empêchés par la fermeture des frontières, en raison du coronavirus », précise la déclaration de la conférence épiscopale Burkina-Niger, paru lundi dans le journal public «Sidwaya».

Les évêques ont appelé les autorités burkinabè à tenir les élections législatives et présidentielles du 22 novembre prochain, à bonne date, pour ne pas ajouter une crise constitutionnelle à une crise sécuritaire déjà préoccupante dans le pays.

Pour les évêques, l’idéal est de pouvoir organiser les élections sur tout le territoire national pour une participation de toutes les populations où qu’elles soient, afin de garantir au président élu la «pleine» légitimité et de permettre à toutes les provinces d’être représentées à l’Assemblée nationale.

Ils ont aussi expliqué que le contexte sécuritaire est «plus» préoccupant avec son lot de déplacés internes, car selon eux, les Sahéliens sont incertain de leur avenir dans cette affaire de terrorisme.

Depuis 2016, le Burkina Faso est en proie à des attaques terroristes qui ont occasionné plus de 765 déplacés internes, 900 morts et de nombreux dégâts matériels.

Selon la conférence épiscopale Burkina-Niger, les régions les plus touchées par l’extrémisme violent sont celles de l’Est, du Centre-Nord, du Nord, de la Boucle du Mouhoun et des Cascades.

«C’est une grande souffrance de ne plus pouvoir rejoindre les fidèles par endroit ou de les voir fuir les exactions terroristes sans garantie de sécurité», ont écrit les évêques.

Agence d’information du Burkina

NO/ata

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here