Burkina Faso-Presse-Revue

Prochaines élections et sécurité dominent la Une des journaux burkinabè

Ouagadougou, 15 juin 2020 (AIB) – Les quotidiens burkinabè parvenus à l’AIB ce lundi matin, commentent largement la situation sécuritaire, ainsi que l’actualité politique marquée par les élections couplées (présidentielles et législatives), prévues pour le 22 novembre prochain.

Dans son éditorial intitulé «En attendant le verdict des urnes», le quotidien national Sidwaya revient sur le sondage réalisé par le  Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) et dont les résultats ont été rendus publics la semaine dernière.

L’éditorialiste du journal fait remarquer qu’à moins de six mois des échéances électorales, les spéculations vont bon train.

Il relate que selon le «Présimètre», sondage du Centre pour la gouvernance démocratique (CGD), si l’élection présidentielle du 22 novembre prochain au Burkina Faso devait se tenir en ce mois de juin, le président-candidat, Roch Marc Christian Kaboré, serait crédité de la note de 4,53 sur 10.

Et de faire remarquer que dans cette hypothèse, le chef de l’Etat devrait affronter au second tour un de ses nombreux challengers de l’opposition politique ou un candidat indépendant.

Pour sa part, Le Pays arbore à sa Une : «Présidentielle et législatives 2020 : la Conférence épiscopale pour le respect du calendrier électorale», publiant une déclaration des évêques  regroupés au sein de la Conférence épiscopale Burkina-Niger.

Quant à L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, il évoque la naissance d’un nouveau parti politique ‘’Vision Burkina-Parti pacifiste’’, porté sur les fonts baptismaux par l’ancien journaliste de la télévision nationale Dô Pascale Séssouma.

A en croire le quotidien, le président du parti, Dô Pascal Séssouma sera investi, le 14 juillet prochain à Bobo-Dioulasso, candidat à la future présidentielle.

A ce sujet, Aujourd’hui au Faso (Privé) affiche: «Vision Burkina-Parti pacifiste: le nouveau-né prône la rotation du pouvoir par région», là où Le Quotidien cite le président Séssouma qui dit : «Faire en sorte que désormais le pouvoir d’Etat soit rotatif par zone géographique du Burkina».

Abordant la situation sécuritaire, le journal cité en second lieu (Le Quotidien), renseigne qu’un policier a été tué et un véhicule emporté suite à l’attaque du poste de police de Di, au Nord-ouest du Burkina.

Quant à Sidwaya, il mentionne en première page: «Lutte contre l’insécurité au Nord: Les recettes de Bala Sakandé», informant que le séjour du président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, les 11 et 12 juin 2020 à Ouahigouya, a été marqué par la rencontre avec les élus locaux, les Forces de défense et de sécurité (FDS) et l’administration publique.

Le confrère précise que l’opérationnalisation de la loi sur les Volontaires pour la défense de la patrie et la question des déplacés internes ont dominé les débats.

Sidwaya publie également l’interview de Mahamoudou Sawadogo,  spécialiste des questions d’extrémisme violent et de gestion des risques.

Celui-ci revient sur l’attaque terroriste qui a fait une dizaine de morts au Nord de la Côte d’Ivoire, le 11 juin dernier et fait une analyse de la situation du terrorisme dans ce pays, affirmant qu’«il faut se méfier de la théorie du complot».

Agence d’information du Burkina

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here