Zoundwéogo/Covid-19 : des vivres, de la volaille et du savon pour des personnes vulnérables

Mnaga, 12 juin 2020(AIB)-L’Association Zak La Yilguemdé (AZLY) a offert hier jeudi à Nobéré (province du Zoundwéogo), des vivres, de la volaille et du savon à 60 personnes vulnérables dont 30 filles qu’elle parraine.

 L’association Zak La Yilguemdé (AZLY) a fait des heureux dans la commune rurale de Nobéré, province du Zoundwéogo, le jeudi 11 juin 2020.

Une soixantaine de personnes notamment 30 filles scolarisées qu’elle parraine et des personnes en situation de vulnérabilité a reçu, de sa part, des dons en nature.

Ce sont au total 60 sacs de riz, 30 cartons de savon, 90 poules et 30 coqs, d’une valeur estimée à 1 755 000 francs CFA.

Le chargé de projet de lutte contre le marriage d’enfants à  AZLY, Bienvenu Koncobo, a expliqué qu’il sera offert à chaque bénéficiaire un sac de riz et en supplément pour chacune des 30 filles, un demi carton (12 boules) de savon, trois poules et un coq.

Les fruits de l’élevage de la volaille permettront aux filles de subvenir aux besoins entrant dans le cadre de leur scolarisation, a-t-il dit.

A entendre M. Koncobo, AZLY qui ne s’investit pas généralement dans les actions d’urgence, a décidé de ce geste, grâce à l’accompagnement de son partenaire Mundo Cooperante, pour voler au secours de ses populations partenaires.

«C’est au regard de la situation sanitaire avec la Covid 19 qui a détérioré les conditions de vie des populations rurales avec qui nous travaillons que nous avons ciblé les personnes vulnérables notamment des filles que nous soutenons pour la scolarisation et des personnes âgées, des veuves et des personnes en situation de handicap pour leur venir en aide», a-t-il expliqué.

Le maire de Nobéré, Joseph Zoungrana, a, au nom des bénéficiaires, salué AZLY et ses partenaires pour leur «le geste humanitaire et de solidarité envers les plus démunis».

«Ce don est vraiment la bienvenue parce qu’il va nous soulager énormément et nous permettre aussi d’avoir de quoi supporter les frais de scolarité de nos filles », a soutenu, pour sa part, le chef de ménage Boukari Tapsoba.

La secrétaire exécutif de AZLY, Aimée Yaméogo, tout en prodiguant des conseils de bonnes pratiques contre la Covid 19, a exhorté les parents à s’impliquer dans la scolarisation des filles en se démarquant des pratiques de mariages d’enfants et de mariages précoces.

Agence d’information du Burkina

Mamady Zango

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here