Burkina-Agriculture-Mécanisation

Burkina : l’ONG Green Cross offre 7 broyeurs à des producteurs de quatre régions 

Ouagadougou, 12 juin 2020, (AIB)- L’ONG Green Cross Burkina Faso avec le soutient du Pam, a remis vendredi, sept broyeurs de compost et d’aliments de bétail, d’une valeur de près de 65 millions de FCFA, à des producteurs des régions de l’Est, du Sahel, du Centre-Nord et du Nord.

 

«L’objectif visé par le programme alimentaire mondial à travers l’achat aux services du progrès(P4P) de Green cross consiste à mettre des équipements adaptés mécaniques de production de compost et d’aliments de bétail à la disposition des producteurs », a affirmé le coordonnateur du programme régional Afrique, Ousséni Diallo.

Selon M. Diallo, les sept broyeurs d’un coût total de 65 millions de FCFA seront distribués aux bénéficiaires de quatre régions du Burkina que sont les régions de l’Est, du Sahel, du Centre-Nord et du Nord.

Le coordonnateur de l’ONG Green Cross s’exprimait vendredi à Ouagadougou, à l’occasion d’une cérémonie de remise officielle d’équipements de mécanisation de la production de compost et d’aliments de bétail au Burkina.

Il a signalé que ce don fait suite à deux jours de formation de vingt-neuf producteurs sur les différentes techniques de production de compost, assurées par son organisation, dans ses locaux  à Zagtouli, à la périphérie ouest de la capitale.

M.Diallo a précisé que son ONG a mis en place plusieurs techniques novatrices de productions pour faciliter le travail des paysans dans leurs localités respectives.

Il a expliqué qu’il s’agit des composteurs débroussailleurs, des composteurs moissonneurs et que d’autres sont en cours comme les zaï motorisés et bien d’autres.

«Notre souci majeur est l’autonomisation des producteurs, de sorte qu’ils puissent produire en qualité et en quantité dans leur terroirs», a-t-il indiqué

De son avis, il faut produire suffisamment du compost ou de la fumure organique, car selon lui, c’est un élément de réponse aux changements climatiques au Burkina.

«Un sol amadoué au compost réside mieux aux stress hydriques, permet aux plantes de pousser en toute sérénité et de sauver les récoltes. Le PAM met l’accent sur les communautés à produire elles- mêmes avec des équipements modernes », a-t- il poursuivi.

A l’entendre, son ONG en partenariat avec le PAM a mis en place des broyeurs mobiles et polyvalents à l’endroit des producteurs permettant de broyer plus d’une tonne de compost de qualité en une heure.

Pour Ousséni Diallo, ces nouvelles initiatives permettent de créer de l’emploi pour les jeunes et de lutter contre le chômage dans les zones rurales du Burkina.

Le Coordonnateur Résilience P4P de PAM du Burkina, Mahamane Badama s’est réjoui des innovations de production de compost et d’aliments de bétail de l’ONG Green Cross au profit des producteurs.

Badama a signalé que l’institution alimentaire mondiale ne ménagera aucun effort pour accompagner l’ONG dans sa recherche de solutions pour l’épanouissement du monde paysan dans le pays.

Le porte-parole des bénéficiaires, Karim Sawadogo, a salué le don à sa juste valeur du fait que les broyeurs vont accroitre leur rendement agricole par la fertilisation de leurs sols.

« Nous sommes contents de l’ONG Green Cross qui a pensé à nous ce jour et nous allons travailler pour atteindre les résultats visés », a-t-il promis.

Créée en 1993, l’ONG internationale Green Cross est présente dans 37 pays et œuvre dans le domaine de l’environnement.

Agence d’Information du Burkina

no/ata

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here