Burkina Faso-Presse-Revue

La mort de Nkuruzniza en exergue dans la presse burkinabè

Ouagadougou, 10 juin 2020 (AIB) – Les journaux burkinabè, dans leurs livraison de ce mercredi, commentent largement, le décés du président burundais Pierre Nkurunziza, annoncé, la veille.

«Mort de Pierre Nkurunziza : Terrible destin pour un +homme de Dieu+», titre le quotidien national Sidwaya qui informe que c’est le gouvernement burundais qui a annoncé, hier mardi (le décès inopiné) de Pierre Nkurunziza, président sortant du Burundi.

Selon le journal, le décès est survenu le lundi 8 juin à l’hôpital du Cinquantenaire de Karuzi, à la suite d’un arrêt cardiaque.

De son côté, le quotidien privé Le Pays se contente de titrer: «Burundi: Le président Pierre Nkurunziza est mort», rappelant que «cette mort soudaine aura des conséquences institutionnelles sur le Burundi ».

Pour Le Pays, «bien que président sortant, Pierre Nkurunziza (au pouvoir depuis 2005) devrait rester en fonction jusqu’au 20 aout prochain et assister à l’investiture de son successeur, le général Evariste Ndayishimiye».

C’est à juste titre que L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, parle  d’« une mort qui émancipe Ndayishimiye».

Le confrère s’interroge : «Etait-il lui aussi atteint de la covid 19, sa femme, Denise Bucumi, étant en soins depuis la semaine dernière dans un hôpital kenyan pour contamination au coronavirus selon certaines sources ?»

Pour sa part, Aujourd’hui au Faso arbore : «Décès du président Pierre NKurunziza du Burundi: Qu’est-ce qui a emporté le Imboneza Yamaho* ?».

L’éditorialiste, osant «plusieurs hypothèses des plus farfelues aux plus crédibles», fait remarquer qu’il s’agit d’une question qui taraude les esprits des Burundais et pas seulement eux face à cette disparition qu’on peut qualifier de brusque.

L’une des hypothèses de Aujourd’hui au Faso est celle d’une «neutralisation» de NKurunziza pour raison d’Etat.

En effet, commente l’éditorialite, «on sait que la désignation de «Samuragwa» (héritier) le général Ndayshimye a été le fruit d’un consensus au sein du parti-Etat le CNDD/FDD et au sein du quarteron de généraux qui a la réalité du pouvoir».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here