Responsables et autorités locales se sont engagés à faire du projet, une réussite .

Kongoussi/Crise sécuritaire : Bientôt un projet d’assistance pour les déplacés 

Kongoussi, (AIB)-L’organisation non gouvernementale association pour la paix et la solidarité (ONG-D/APS) a organisé le 5 juin 2020 à Kongoussi, un atelier de réflexion sur le futur plan d’assistance en eau, hygiène et assainissement au profit des populations déplacées et des populations hôtes affectées par la crise sécuritaire

 L’afflux à Kongoussi des populations fuyant les exactions terroristes, entraîné un accroissement des besoins dans tous les domaines. L’organisation non gouvernementale association pour la paix et la solidarité  (ONG-D/APS) compte jouer sa partition pour soulager un tant soit peu, la souffrance des milliers de personnes.

C’est pourquoi, elle a lancé le 05 juin 2020 à Kongoussi, plan d’assistance en eau, hygiène et assainissement pour les populations déplacées et les populations hôtes affectées par la crise sécuritaire.

L’atelier de lancement a réuni une cinquantaine de  participants venus de Kongoussi, de Bourzanga de Kaya et de Ouagadougou  et composés d’élus locaux, de leaders d’opinion, de représentants d’ONG et de représentants de l’administration.

Ils ont eu pour mission d’examiner et de valider le plan d’assistance avant son lancement officiel. Le projet financé par l’UNICEF à plus de 100 millions de FCFA, aura une durée de neuf mois.

Selon le président du conseil d’administration de l’APS Kévin Ouédraogo, le plan d’assistance concerne les communes de Bourzanga et de Kongoussi et vise à promouvoir les bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement chez les populations cibles à travers la mise en œuvre de la stratégie d’assistance totale pilotée par la communauté et dénommée ATPC.

Les participants ont examiné et adopté le plan d’assistance pour une durée de neuf mois.

D’après lui, cette approche permettra aux communautés de mieux se prendre en charge et d’adopter les mesures adéquates d’hygiène et d’assainissement pour une santé durable.

«L’objectif de ce projet c’est de venir en appui aux communautés déplacées qui sont sur les sites et qui rencontrent énormément des problèmes d’hygiène et d’assainissement. Notre approche consistera à travailler sur le mental des communautés concernées afin qu’elles prennent conscience de l’importance de l’hygiène et de l’assainissement non pas parce qu’elles sont sur des sites mais même de retour chez elles, qu’elles continuent de garder ces bonnes pratiques là» a expliqué Kévin Ouédraogo.

Le secrétaire général de la province du Bam Tegwendé Armand Dambré qui a présidé les travaux, a indiqué que la promotion de l’hygiène et de l’assainissement est un véritable défi qui mérite d’être relevé dans le Bam d’où la satisfaction de l’administration déconcentrée d’accueillir ce projet.

Pour lui, le Bam se félicite du choix de sa province et souhaite qu’à terme, le projet contribue effectivement à améliorer le bien être des populations bénéficiaires. Armand Dambré a également invité les services techniques de la province du Bam à accompagner l’APS pour la mise en œuvre réussie du projet.

Agence d’information du Burkina

Asmado RABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here