Zondoma: Reprise des activités pédagogiques   dans le respect des mesures barrières

Gourcy, (AIB)-Une équipe du ministère de l’Education nationale, conduite par Marie Béatrice Tougma/Kaoré,  a constaté le mardi 02 juin 2020, à Gourcy, la reprise effective des activités pédagogiques dans le respect des mesures barrières contre la Covid-19.

Dans le cadre de la reprise des cours pour les classes d’examen intervenue le lundi 1er juin 2020 sur toute l’étendue du territoire national, une équipe du ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales (MENAPLN) était au Zondoma, le mardi 2 juin 2020.

Cette sortie conduite par Marie Béatrice Tougma/Kaoré du secrétariat technique de l’Education en situation d’urgence, avait pour objectif de constater l’effectivité de la rentrée et le respect des mesures barrières contre la Covid19.

L’équipe a voulu également encourager les acteurs de l’Education pour la conduite à terme de l’année scolaire.

Accompagnée des directeurs régionaux du Nord et des directeurs provinciaux du Zondoma en charge de l’Education, Béatrice Tougma a visité à Gourcy, le lycée privé catholique Saint Henri de Osso, l’école du secteur 1 et l’école centre A.

Dans ces lieux, la reprise des cours est effective. Elèves et enseignants portent des masques.

On pouvait aussi constater la disponibilité des lave-mains et du savon devant toutes les classes visitées.

Même constat à l’école A et au lycée public du village de Nièssega qui ont reçu la délégation.

Pour tenir compte de la distanciation, les élèves étaient assis à un ou à deux par tables-bancs dans tous les établissements visités.

« Je vous exhorte à respecter scrupuleusement les mesures barrières contre la maladie pour qu’on puisse aller aux examens de fin d’année avec sérénité  » a lancé madame Tougma, s’adressant aux élèves des classes de CM2, de troisième et de terminale concernés par cette reprise.

Au terme de la tournée, la mission a marqué sa satisfaction pour les résultats constatés sur le terrain.

Toutefois, les acteurs rencontrés n’ont pas manqué de relever certaines difficultés comme l’insuffisance des masques (1 par élève au lieu de 2 comme prévu) et leur taille inadaptée pour certains utilisateurs.

Tout en félicitant les acteurs de l’éducation à la base pour leurs engagements, elle les a rassuré que le reste du matériel notamment les masques sera complété dans les meilleurs délais.

Après le Zondoma l’équipe du MENAPLN  a mis le cap sur le Passoré.

Agence d’information du Burkina

Aziz KIEMDE (collaborateur)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here