Burkina Faso-Presse-Revue

Politique et coronavirus dominent les quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 3 juin 2020 (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce mercredi évoquent des sujets liés à la pandémie de coronavirus, sans oublier la politique.

Sous le titre: «Situation nationale: le MPP (Mouvement du peuple pour le progrès, au pouvoir) est un frein à la victoire contre le terrorisme», le quotidien privé Aujourd’hui au Faso relate que des partis politiques affiliés au Chef de file de l’opposition politique (CFOP) ont animé, hier mardi à Ouagadougou, un point de presse.

De son côté, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, laisse lire: «Crise sécuritaire, alimentaire, sanitaire, scolaire…: Pour le CFOP, le MPP navigue à vue».

Parlant de cette sortie du CFOP, le quotidien national Sidwaya titre : «Arrestation de l’ex-ministre Jean-Claude Bouda : L’opposition politique s’en félicite».

Pendant ce temps, Le Pays (privé), dans sa rubrique ‘’Révélations’’, revient sur l’affaire Jean-Claude Bouda, mentionnant «ce que dit la plainte du REN-LAC (Réseau national de lutte anti-corruption, Ndlr)».

Le même journal, toujours en politique, informe que «dans le paysage politique burkinabè, il faut désormais compter avec une nouvelle organisation dénommée l’Opposition non-affiliée (ONA)».

Selon Le Pays, les premiers responsables de cette organisation ont animé, hier mardi à Ouagadougou, une conférence de presse, au cours de laquelle ils ont évoqué, entre autres, la nature de l’ONA, son positionnement sur des sujets de la nation.

Le confrère cite à sa Une, le coordonnateur  de l’ONA, Pr Abdoulaye Soma qui déclare: «Nous ne sommes pas d’accord que cette génération d’hommes politiques continue de diriger notre pays».

Au même moment, L’Observateur Paalga affiche: «Scrutin du 22 novembre: +Nous ne souhaitons pas la tenue des élections+ (opposition non-affiliée)».

Le journal Le Quotidien (privé) renchérit en arborant les propos du Pr Soma lorsque celui-ci dit: «L’opposition non-affiliée ne souhaite pas la tenue des élections amputant une partie du territoire et de la population».

Quant à Sidwaya, il laisse lire: «Concertations politiques : L’Opposition non-affiliée veut être prise en compte».

Le quotidien national met en exergue: «Gestion du Covid-19): Le comité national opère des réajustements», renseignant que le Premier ministre Christophe Dabiré a présidé hier mardi à Ouagadougou, la 3e réunion statutaire du comité national de gestion de la pandémie du coronavirus.

Dans son ‘’Regard sur l’actualité’’, L’Observateur Paalga revient sur la levée du couvre-feu relatif à la lutte contre le Covid-19, faisant observer qu’«il ne faut pas pour autant baisser la garde».

Le commentateur croit savoir qu’«il ne restait plus que ça et la fermeture des frontières terrestres et aériennes», précisant que l’«avant-dernier verrou qui était censé nous protéger de la vague mortelle du coronavirus vient, lui aussi, de sauter».

Selon lui, «il faut donc que l’observation des mesures barrières comme la distanciation physique, le lavage régulier des mains, le port du masque ou du cache-nez soient méticuleusement respectées sur les plans individuel et collectif».

«Or au vu de ce qu’on constate depuis quelque temps, force est de reconnaître qu’on en est encore loin», déplore l’éditorialiste de L’Observateur Paalga.

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here