Reprise des cours à Kaya : élèves et enseignants attendent leurs bavettes

Kaya, 1er juin 2020 (AIB)-Des autorités régionales du Centre-Nord ont visité lundi deux établissements scolaires, afin de constater l’effectivité de la reprise des cours et le respect des gestes barrières.

Après deux mois et deux semaines de fermeture des établissements scolaires, afin de briser la chaine de transmission de la maladie à coronavirus, le gouvernement a décidé de leur réouverture le 1 juin 2020.

Pour constater de visu la reprise des cours dans les classes d’examen de la ville de Kaya, des autorités régionales du Centre-Nord ont visité le lycée provincial Moussa Kargougou (LPMK) et l’école primaire communale ‘’A’’ de ladite localité.

Dans ces deux sites d’apprentissage, le contenu du message a été le même.

«Nous sommes venus vous encourager et vous inviter à sauver l’année scolaire 2019-2020 pour le bonheur des élèves», a déclaré le gouverneur Casimir Séguéda.

Après un bref entretien avec le personnel enseignant, Casimir Séguéda a prodigué des conseils aux élèves. «Je vous invite à remettre les pendules à l’heure pour une meilleure réussite à l’examen prochain. C’est vous qui devrez donner une bonne place à notre région en terme de réussite scolaire. Mais tout dépendra de vos efforts», a espéré M. Séguéda.

Il dit compter sur leurs engagements afin d’éviter que sa région n’occupe plus la dernière place en termes de taux de succès aux examens scolaires comme l’année dernière.

Même si les cours ont débuté normalement à l’école primaire communale ‘’A’’ dans le respect des mesures barrières, cela n’est pas le cas au lycée provincial, d’autant plus que l’heure est à l’attente des casque-nez et au nettoyage des salles de classe.

Selon le proviseur du LPMK, Maxime Sissa, des dispositions ont été prises à l’issue d’un conseil des professeurs tenu le 1 juin 2020.

«Nous nous sommes engagés à respecter et à faire respecter les mesures barrières contre la COVID-19. Nous avons confectionné une vingtaine de dispositifs de lave-mains pour les onze salles de classe d’examen, soit deux par salle. Le ministère nous a aussi dotés de savon. Ce sont les masques que nous attendons», a-t-il déclaré.

A leur tour, les apprenants ont manifesté leur joie quant à la reprise des cours. Toutefois, ils ont émis des inquiétudes sur l’achèvement du programme puisque les cours sont censés prendre fin le 15 juillet prochain.

C’est pourquoi, l’élève en classe de TD2, Marie Sawadogo, a suggéré l’augmentation du volume horaire dans chaque matière. A entendre Marie Sawadogo, l’heure du couvre-feu (21h à 4h) constitue un autre obstacle pour les travaux de groupe.

«Si le couvre-feu pouvait être repoussé à minuit, cela nous permettra de traiter les exercices et pouvoir rentrer à la maison», a-t-elle souhaité.

Agence d’information du Burkina

Emil Abdoul Razak SEGDA

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here