Burkina Faso-Revue-Presse

Attaque terroriste, Covid-19 et marche à la une des medias en ligne

Ouagadougou, 30 Mai 2020 (AIB)-Les journaux en ligne burkinabè visités ce samedi par l’AIB, commentent l’actualité relative au coronavirus, à l’attaque terroriste entre les villes de Titao et Sollé et à la marche pour la levée du couvre-feu.

«15 personnes ont été tuées dans l’attaque d’un convoi de commerçants entre Dougouma et Ingané, dans la région du Nord, province du Loroum, le 29 mai 2020, selon un communiqué du porte-parole du gouvernement», rapporte ce samedi matin le journal en ligne Burkina 24.

En plus des 15 tués et des blessés, l’attaque a fait des personnes portées disparues et d’importantes pertes matérielles, précise de son côté WakatSéra.

Selon le Faso.net rapportant les propos du ministre Remis Fulgance Dandjinou, «Cette attaque lâche, dirigée contre des populations civiles, notamment des femmes et des enfants, fait écho aux importants efforts de sécurisation entrepris par les Forces de défense et de sécurité sur toute l’étendue du territoire national».

L’AIB a noté que le ministre a présenté «ses condoléances les plus attristées aux familles éplorées» et invité «les populations à se conformer aux consignes de sécurité et à collaborer pleinement avec les FDS».

La maladie à coronavirus (Covid-19) fait de nouveau la une de la presse en ligne ce samedi qui rapporte le point de la maladie fait vendredi par le coordonnateur par intérim de la réponse à l’épidémie.

Selon le Dr Brice Bicaba sur le site de Burkina 24, «de manière globale, la tendance au ralentissement de l’épidémie se confirme». Néanmoins, il invite les burkinabè à «maintenir le cap pour pouvoir contrôler cette maladie afin de la bouter hors de notre pays».

Sur le même sujet, le Faso.net rapporte les propos de la ministre de la Santé, Pr Claudine Lougué, qui déclare que le couvre-feu sera levé si l’on maîtrise la contamination communautaire.

Sur le site de WakatSera, Pr Claudine Lougué, réagit  sur le Covid Organics, un remède du Madagascar contre le coronavirus dont quelques cartons ont été récemment offerts au Burkina Faso.

«Nous ne pouvons pas donner Covid Organics en essai parce que pour faire des essais thérapeutiques, il y a tout un protocole à suivre» affirme la ministre sur le site de WakatSera.

Elle a néanmoins précisé sur le même site, «il y a déjà des gens qui prennent ce remède sous forme de prévention, surtout ceux qui n’ont pas des signes élevés».

Autre nouvelle rapporté par le Faso.net, c’est la marche des acteurs culturels de la ville de Sya pour la levée du couvre-feu.

Le media en ligne informe que les manifestants ont été dispersés à coups de gaz lacrymogènes par des forces de l’ordre entrainant un sauve qui peut en plein centre-ville de Bobo-Dioulasso.
Agence d’information du Burkina
Wis

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here