Reprise des cours : les élèves de Koudougou appellent gouvernement et syndicats au dialogue

Koudougou, 27 mai 2020 (AIB)-Les élèves de Koudougou ont appelé mercredi, le gouvernement et les syndicats au dialogue, afin de favoriser un dénouement «heureux» de l’année scolaire, fortement perturbée par la Covid-19 et des revendications syndicales

La suspension de l’année scolaire, du fait du Covid-19, préoccupe les élèves du Boulkiemdé. Les délégués généraux d’établissements, réunis en coordination, a exprimé ses inquiétudes aux journalistes, ce mercredi 27 mai 2020, à Koudougou.

« Etre à la maison et ne rien faire pendant toute une journée, c’est très pénible pour nous les élèves notamment ceux des classes d’examen, n’en parlons de 2 ou 3 mois, surtout qu’il se peut même qu’il n’ait pas d’examen », s’est alarmé Djamilatou Simporé, chargée des affaires féminines de la Coordination.

Mais, les délégués généraux ont estimé qu’il est toujours possible de «sauver l’année scolaire en cours».

Pour ce faire, ils ont proposé d’organiser les examens scolaires du CEP, des CAP, BEP, BEPC et baccalauréats en tenant compte des programmes des deux premiers trimestres pour l’enseignement général et du premier semestre pour l’enseignement technique et professionnel.

Pour ce qui est des classes intermédiaires, ils ont suggéré de choisir les meilleures notes des élèves pour valider l’année scolaire 2019-2020.

Pour rattraper le retard accusé par la perturbation des cours, ils ont souhaité que soit programmée la rentrée scolaire 2020-2021 pour le 1er septembre 2020 afin de terminer les programmes non achevés de la présente année scolaire.

Dans le contexte «difficile» de la pandémie du coronavirus, les élèves ont salué les efforts du gouvernement et des syndicats de l’éducation. Ils ont appelé l’Etat et les acteurs de l’éducation au dialogue pour «une issue heureuse» de l’année.

Dès la reprise des activités pédagogiques, prévues pour le 1er juin prochain, ils comptent organiser des séances de sensibilisation dans les différents établissements, contre le coronavirus. En cette période de crise sanitaire, ils ont donné de leur sang pour sauver des vies.

Ils ont mobilisé leurs camarades dans le but de récolter une quarantaine de poches de sang, au profit du Centre régional de transfusion sanguine (CRTS) du Centre-ouest.

Le responsable collecte du CRTS/Centre-ouest, Moumoula Tabamba, a salué l’initiative des délégués généraux.

«La période est difficile pour nous et pour nos malades, cette situation est en partie due au coronavirus et les élèves qui sont nos principaux pourvoyeurs sont presqu’en vacances. Aujourd’hui, le besoin est réel. Nous sommes dans l’incapacité de satisfaire la demande », a ajouté M. Tabamba qui en a appelé à la solidarité des uns et des autres.

A l’occasion de la conférence de presse, la Coordination a présenté son nouveau bureau composé de 14 membres, dirigé par Fayçal Yaméogo, du Lycée provincial de Koudougou.

Créée depuis le 28 mars 2018, cette Coordination compte en son sein 87 délégués d’établissement, tous du Boulkiemdé.

Agence d’information du Burkina

Carine Euphrasie MILLOGO (Stagiaire)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here