Burkina Faso-Presse-Revue

Justice et politique, au menu des journaux burkinabè

Ouagadougou, 20 mai 2020 (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce mercredi évoquent des sujets liés à la politique et à la justice.

L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè évoque l’affaire dite «Usurpation d’identité à la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF)».

Le journal reprend, en première page, les propos de premier-vice-président de la CCI-BF, Mamady Sanoh qui dit qu’il s’agit d’«une motivation mercantile».

L’Observateur Paalga rappelle que le 13 mai dernier, la CCI-BF triomphait de ses adversaires Ferdinand Ouédraogo, Martin Sawadogo et Benjamin Balima, après une procédure en référé.

«Rétablie dans ses droits,  elle (Chambre de commerce) a, lors  d’un point de presse le mardi 19 mai 2020, fait la lumière  sur ce dossier  qui était pendant en justice et rassuré la communauté burkinabè des affaires, les partenaires techniques et financiers et l’opinion nationale et internationale», relate le confrère.

A ce propos, Le Pays (privé) cite Me Edasso Rodrigue Bayala, avocat de la CCI-BF, qui dit que «la Chambre de commerce a été rétablie dans ses droits».

De son côté, le quotidien national Sidwaya abonde dans le même sens en titrant: «Affaire usurpation d’identité: La Chambre de commerce a été rétablie dans ses droits».

Ce journal revient également sur la conférence de presse animée, la veille, par des représentants des partis affiliés au Chef de file de l’opposition politique (CFOP), mentionnant qu’au sujet de la lutte contre le coronavirus, «l’opposition demande la levée du couvre-feu».

Sidwaya aborde aussi le Discours sur la situation de la Nation (DSN) prononcé, hier mardi, par le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré, devant les députés de l’Assemblée nationale.

Le journal affiche: «Le Burkina en chantier, selon le Premier ministre», ajoutant: «Ce que les députés ont dit».

Pour sa part, Aujourd’hui au Faso parle de «2019: Annus horribilis pour les Burkinabè !», là où L’Observateur Paalga met en exergue: «le Burkina demeure une destination à ne pas manquer (Christophe Dabiré)».

Quant à Le Pays, il laisse lire en première page: «Discours sur la situation de la Nation: des signaux positifs qui cachent mal de nombreux défis».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here