Burkina-Société-Eau-Assainissement

Burkina/Eau potable: L’accès passe de 72,4% en 2016 à 75,4% en 2019 (premier ministre)

Ouagadougou, 19 mai 2020 (AIB) – Le Premier ministre burkinabè Christophe Joseph Marie Dabiré a indiqué mardi, que les efforts du gouvernement ont permis de porter le taux d’accès à l’eau potable de 72,4% en 2016 à 75,4% en 2019 au niveau national.

Selon le chef du gouvernement, l’augmentation du taux d’accès à l’eau potable de 72,4% en 2016 à 75,4% en 2019 est matérialisée par la réalisation en milieu rural de plus de 1280 forages neufs et de 62 systèmes d’Adduction d’eau potable simplifiés.

Christophe Joseph Marie Dabiré s’exprimait mardi lors du traditionnel discours sur la situation de la Nation.

Il  a expliqué que le gouvernement «a réhabilité 554 forages et 18 systèmes d’Adduction d’eau potable simplifiés» et «a réhabilité 554 forages et 18 systèmes d’Adduction d’eau potable simplifiés».

«En outre, nous avons subventionné le branchement de plus de 27 000 ménages au réseau d’adduction d’eau de l’Office Nationale de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA)», a-t-il affirmé.

Le chef du gouvernement a noté que l’inauguration du barrage de Samandeni le 30 novembre 2019 ouvre de nouvelles perspectives à la maitrise de l’eau de surface et à l’électrification.

Dans le même sens, le gouvernement a procédé au lancement des travaux du barrage de Sanguin, dans la province du Namentenga, en décembre 2019.

Pour le Premier ministre Dabiré, «cet ouvrage va permettre à terme, l’approvisionnement en eau des villes comme Boulsa, Pouytenga, Koupela et Zorgho».

En matière d’assainissement,  il a  affirmé que son gouvernement a assisté «plus de 27 000 ménages à se doter de latrines hygiéniques et équipé 4 centres de traitement et de valorisation des déchets plastiques».

Agence d’information du Burkina

WIS/ata/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here