Burkina Faso-Presse-Revue

Thomas Sankara et chefferie coutumière, en couverture des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 18 mai 2020 (AIB) – Les journaux burkinabè de ce lundi évoquent largement l’intronisation du roi du Gulmu (Est), ainsi que la cérémonie de réinstallation de la stèle dédiée au capitaine Thomas Sankara et à compagnons.

«Mémorial Thomas Sankara à Ouagadougou: la statue corrigée du capitaine président dévoilée», arbore le journal privé Le Quotidien, avec l’image de la stèle en appui.

A ce propos, Sidwaya, le quotidien national, informe que le ministère en charge de la Culture et le Comité international mémorial Thomas Sankara (CIM-TS) ont procédé à la réinstallation de la statue de l’ancien président et des bustes de ses 12 compagnons d’infortune, le dimanche 17 mai 2020 à Ouagadougou.

Le quotidien privé Le Pays quant à lui, affiche: «Conseil de l’entente: Voici la stèle corrigée de Thomas Sankara».

Ce journal renseigne que «cette stèle qui est désormais une partie intégrante du futur mémorial, est haute de 8 mètres avec un poids total de 13 tonnes et réalisée entièrement en bronze patiné à partir de la technique de la cire perdue».

Pour sa part, Aujourd’hui au Faso, autre quotidien privé, croit savoir que «l’œuvre corrigée (est) nettement mieux que la première».

Le même journal revient sur l’intronisation, vendredi dernier, du roi du Gulmu (Est) titrant: «Royaume de Gulmu: Untaaba 32e bonnet en attendant le second».

De son côté, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè, fait observer que «le roi Untaanba (est) intronisé», avant de se demander: «Que nous réserve la journée d’aujourd’hui ?».

Selon le confrère, «à Fada N’Gourma, la capitale du royaume gourmatché, la tension était montée d’un cran au sujet de la succession de Kupiendieli, 31e roi du Gulmu», car poursuit-il, «deux prétendants au trône se faisaient face».

A en croire L’Observateur Paalga, «c’est ce lundi matin qu’était prévue la deuxième intronisation, une première dans le royaume gourmatché».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here