SPORT-BUR-MSL-FEDERATIONS-RENOUVELLEMENT

Renouvellement des Fédérations : Daouda Azoupiou échange avec les journalistes sportifs pour un processus apaisé

Ouagadougou, 14 mai 2020 (AIB) – Le ministre des sports et des loisirs El Hadj Daouda Azoupiou a rencontré jeudi à Ouagadougou, les journalistes sportifs pour échanger sur le processus de renouvellement des fédérations, suspendus il y a un peu plus d’un mois. Il a demandé aux hommes de médias l’équité dans le traitement de l’information pour des élections apaisées.

Le conseil des ministres du mercredi 13 mai a donné son feu vert au département des sports et des loisirs pour la reprise, à partir du 27 mai prochain, du processus de renouvellement des fédérations sportives qui avait été suspendu à cause de la Covid-19.

Le ministre des sports Daouda Azoupiou a trouvé nécessaire de convier la presse sportive pour un échange franc afin qu’elle joue son rôle en cette période électorale. El Hadj Azoupiou a joué la carte de la neutralité.

« Je ne descendrai pas de l’arène pour accompagner un candidat », a-t-il dit, expliquant que ce même message a été communiqué à ses collaborateurs. Il voudrait que la presse en fasse de même, pour donner les mêmes chances à tous les candidats dans les médias.

« Nous avons échangé dans la fraternité parce que les journalistes sportifs constituent un partenaire privilégié dans la construction de notre sport au Burkina Faso. Donc échanger avec eux c’est tout à fait normal parce qu’ils ont de l’expérience. Ce sont des gens qui ont vécu plusieurs échéances au Burkina Faso et qui connaissent les expériences à travers le monde », a expliqué le ministre des sports.

A l’issue de la rencontre, il s’est dit « très satisfait des échanges parce que l’expérience des uns et des autres m’a montré que cette concertation avait sa raison d’être. Leur apport que nous attendons pour apaiser ces élections parce que c’est généralement les journalistes qui portent l’information à la connaissance de l’opinion. Par moment quand c’est un peu biaisé, ça crée des problèmes. Quand c’est dit dans les règles de l’art ça participe à construire. Ils m’ont rassuré de leur appui, de leur accompagnement pour qu’ensemble au soir du 30 septembre nous puissions célébrer ce succès qui fera la grandeur de notre pays ».

Du côté du département, toutes les dispositions sont prises, selon M Azoupiou, pour que tout se passe dans de bonnes conditions. « Au niveau des textes nous avons élaboré une directive et un chronogramme pour accompagner la mise en place de ce processus. Nous avons eu des échanges fructueux avec l’ensemble des fédérations qui ont adhéré à l’esprit des textes qui ont été élaborés ».

Le Conseil des ministres a autorisé la reprise du processus électoral dans l’esprit de respecter les mesures barrières pour éviter que la propagation du virus ne passe au sein de la famille sportive.

Pour la mise en œuvre de ce processus le ministère des sports effectuera une série de formation à l’endroit des acteurs au niveau du département pour qu’ils puissent s’approprier les contenus, mais également à l’endroit d’autres partenaires pour réussir la conjugaison des efforts.

Le processus de renouvellement des 33 fédérations sportives sera dans l’intervalle du 27 mai au 30 septembre de cette année.
Agence d’information du Burkina (AIB)
as/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here