Burkina-Administration-Diplôme-Contrôle

Opération de contrôle des diplômes: 83 603 dossiers individuels numérisés en 2019

Ouagadougou, 14 mai 2020 (AIB) – Quatre-vingt-trois mille six cent trois dossiers individuels ont pu être numérisés, au mois de juillet passé par le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale (MFPTPS) dans le cadre de l’opération de contrôle des diplômes, annoncée par le gouvernement en avril 2019, a appris jeudi l’AIB.

Selon le ministre en charge de la Fonction publique Séni Ouédraogo, du 1er au 14 juillet 2019, l’étape de saisie des diplômes a permis de constituer une base de données de 133 055 références de diplômes (académiques et professionnels) qui correspondent à  83 603 Données individuels numérisés(DIN) d’agents publics.

Ce jeudi matin, le premier responsable du département accompagné de ses collaborateurs, a affecté une tournée pour constater l’état d’avancement des travaux des agents commis à l’opération de l’authentification des diplômes.

De  l’immeuble Baonghin  à la direction générale des examens et des concours (DGEC), M. Ouédraogo a encouragé les agents et les a exhortés  à la «délicatesse » et à la sérénité du fait de la complexité de leur travail (caractère privé des données).

Des échanges à bâtons rompus avec la presse sur les différentes étapes de contrôle  des parchemins, de la conception de l’application,  de la  collecte des données, la vérification des références des diplômes ont  également meublé cette sortie du ministre sur l’authentification des diplômes.

Pour le ministre, le premier temps qui est celui de la vérification électronique par croisement avec les bases de données, a concerné  la tranche des diplômes délivrés après 2004 pour l’Office du Baccalauréat.

Il a,  par ailleurs, précisé que la seconde phase à  consister à  la vérification physique des diplômes auprès des structures en charge de la  délivrance au Burkina et hors du pays.

«Pour les diplômes étrangers acquis à l’étranger, un comité à travers le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération transmettra la  liste des références des diplômes ainsi que des copies de ces diplômes à nos représentations diplomatiques à des fins de vérification auprès des structures compétentes des pays concernés», a-t-il indiqué.

De l’avis de Seni Ouédraogo, les données de la phase 1 (saisie) ont été traitées et des listes ont été extraites par nature de diplôme en fonction des structures de délivrance et du pays d’obtention.

A l’écouter, le ministre en charge de la fonction publique, la vérification électronique  a été faite au mois de septembre 2009 avec les bases des données de la DGEC et de l’Office du BAC.

 

Selon lui,  il reste environ 54 000 données saisies dont la phase de vérification physique est en cours   qui concernera les diplômes délivrés par la DGEC avant 2009  par l’Office du BAC avant 2004 et les universités publiques et écoles supérieures.

Le patron de la fonction publique  a  signalé que les diplômes acquis à l’étranger se chiffrent à 1900 et  des cas suspects peuvent être l’objet de constestation.

  1. Ouédraogo a noté que les données individuelles numérisées qui n’ont pas encore été saisies connaîtront une deuxième phase avec la participation de 50 personnes pour la finalisation du contrôle de l’authenticité des diplômes des agents publics

En rappel, c’est le 12 avril 2019 que l’opération d’authentification des diplômes des agents  de la fonction publique a été décidée par le Conseil des ministres, suite à des multiples mouvements sociaux au Burkina.

Agence d’information du Burkina

NO/ata

 

 

 

 

 

 

 

 

 

,

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here