Burkina-Opposition-Covid’19-Gestion

Covid : «La gestion centralisée de la pandémie limite la prise en main de la riposte» (Opposition)

Ouagadougou, 29 av 2020, (AIB)- L’Opposition burkinabè a dénoncé mardi, la centralisation à Ouagadougou de la gestion de la pandémie du Coronavirus, qui limite selon elle, la prise en main de la riposte par les institutions locales, a appris mercredi l’AIB.

«La gestion centralisée de la pandémie limite la prise en main de la riposte par les institutions locales. Les plans locaux de riposte doivent aussi être financés, à travers une décentralisation du financement », a déclaré hier mardi l’Opposition burkinabè, lors d’un point de presse.

Elle a précisé avoir formulé plusieurs observations relatives à la faible capacité d’accueil, à la centralisation des moyens matériels et à la lenteur du dépistage et de la prise en charge des malades à l’endroit du gouvernement pour une meilleure gestion de la pandémie.

«Notre préoccupation était de savoir si le pays était préparé à la crise et quelles étaient les dispositions initiales qui ont été prises» a-t-elle soutenu.

L’Opposition dit remarquer que l’expérience de la prévention de l’épidémie d’Ebola n’a pas été capitalisée pour prévenir le Covid-19 au Burkina Faso, toute chose qui explique les contradictions autour de la relecture du plan national de riposte.

«Nous avons également plaidé pour que les agents de santé soient mieux protégés et équipés, qu’il y ait un renforcement du personnel si nécessaire (avec la mobilisation des étudiants) », a-t-elle ajouté.

Elle a également recommandé l’institution d’une prime de motivation et une indemnisation, en cas de décès par la maladie, au bénéfice des agents de santé en première ligne.

A l’en croire, le port obligatoire des masques, la question des personnes à la santé fragile, de la Chloroquine et de l’Apivirine ont été menu des échanges d’hier mardi avec les «ouvriers de la plume».

Débuté le 09 mars dernier, le Burkina Faso comptabilise à la date du 27 avril, 638 cas confirmés au covid’19 dont 476 guérisons et 42 décès.

Agence d’Information du Burkina

no/ata

Photo d’archive: aouaga.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here